Le Kebab de la dernière chance

6h du mat’, retour de soirée (beaucoup trop) arrosée, ton ventre commence à gargouiller et le trajet jusqu’à ton appart’ est encore long. Dans ces moments-là, je connais des gens qui seraient prêts à tuer pour un kebab. Et bah cette meuf, elle en était presque là. Un niveau d’alcoolémie pareil, ça doit être un record. Et ça crie, et ça titube, les employés du kebab la refusent, ce qui la met dans une colère assez marquée… S’en suit une lutte acharnée pour un sandwich.

Autant dire que c’est pas glorieux, mais alors pas glorieux du tout… Les employé exaspérés tentent de la repousser à maintes reprises, mais la bougresse retourne à l’assaut à chaque fois. Bousculée, elle se retrouve les quatre fers en l’air (et les fesses à l’air) par deux fois, et les mecs du kebab parviennent enfin à fermer la porte. Une victoire qui sera de courte durée, puisque notre ivrogne ira jusqu’à tirer la porte vitrée en utilisant tout son poids, ce qui la fera voler en éclat. Une scène qui inspire pas mal de pitié, autant pour l’état de la meuf que pour les employés qui doivent subir ça, et que pour la gueule de bois qu’elle a du se taper le lendemain.

Commentaires (0)
Commenter