Tout pour la communauté étudiante de Belgique - Infos, petites annonces et bottin.

Le mindmapping ou la méthode heuristique pour une bonne synthèse

121

Le mindmapping

Vous êtes étudiant et vous voulez faire une synthèse : la technique du mindmapping  ou du schéma heuristique peut vous permettre de visualiser les idées plutôt dans l’espace, sorte de cartographie mentale, et de créer des liens visuels différents des méthodes habituelles de code de couleur ou de hiérarchisation classique.

L’idée (ou le thème) principale est placée au centre de la mindmap et de là partent les idées principales d’où partent à leur tour les liens/flèches vers les idées qui les complètent, et ainsi de suite. Vous pouvez ainsi (suivant le nombre de points ou d’idées exposées) imaginer  une forme qui sera facile à retenir au moment de la mémorisation (un arbre, un soleil, un chemin, une forme géométrique simple,…). La méthode du mindmapping conviendra ainsi beaucoup mieux aux étudiants qui ont plutôt développé une mémoire visuelle.

Le mindmapping pour la prise de notes au cours

Cette méthode de la mindmap peut également servir lors de la prise de notes rapide que l’étudiant voudrait réaliser lors d’un cours : il faut tout d’abord qu’il ait (vaguement) feuilleté son cours ne fut-ce que pour avoir une idée du thème principal qui sera abordé lors du cours et qu’il placera au centre de sa mindmap. Ensuite il fera partir autour de ce thème principal les mots-clés qui reprendront les points principaux avec en deuxième cercle de liens les idées ou thèmes secondaires qui viendront enrichir ces mots-clés. Cette arborescence peut être suivie jusqu’à la fin du cours à ceci près qu’il faudra sans doute à l’étudiant une dizaine de minutes pour remettre tout ce schéma heuristique (cette mindmap) définitivement au clair pour sa synthèse finale. Il n’y aura « plus qu’à » la bloquer au moment fatidique de l’examen !

Le mindmapping pour la synthèse d’un cours 

La démarche est même plus facile à mettre en œuvre lorsqu’il s’agit pour l’étudiant de réaliser une bonne synthèse en une seule « photo » plus facilement mémorisable : il lui suffira de se baser sur son cours ou sur ses slides pour reprendre point par point la table des matières et les disposer sur la surface d’une seule feuille. Les mots-clés sont plus facilement détectés et servent de relais pour les flèches secondaires de la mindmap. Au fur et à mesure de la synthèse, l’étudiant peut réaliser plusieurs mindmaps secondaires (par chapitre important, par ex) en reprenant à chaque fois la même démarche : une idée (un mot-clé) centrale de laquelle partent des flèches principales desquelles elles-mêmes partent des flèches secondaires et ainsi de suite. L’utilisation de couleurs différentes suivant l’importance des mots/idées-clés et identiques d’une mindmap à l’autre permettra à l’étudiant d’avoir en un coup d’œil une image très précise du contenu de son cours.

Il ne vous reste plus qu’à mettre tous ces bons conseils en pratique !

Source-images : Guide pratique pour réussir votre métier d’étudiant – Editions E-tudes

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...