Tout pour la communauté étudiante de Belgique - Infos, petites annonces et bottin.

Ton frère/ta sœur arrive à l’unif : Comment maîtriser tes envies de meurtre ?

0 434

Ça y est, le moment fatidique est arrivé. Un membre de ta fratrie débarque au lycée. L’école, même si ça peut te prendre la tête, est un peu un refuge pour toi loin de tes parents. Tu y vas pour apprendre, mais c’est aussi un lieu de rencontre, où tu passeras beaucoup de temps et de bons moments avec tes amis. Alors forcément, quand Kévin passe en seconde, tu flippes un peu et tu redoutes qu’il brise ton petit univers en mille morceaux. Alors comment bien gérer la situation ? On a quelques conseils pour toi !

S’il s’accroche à toi comme à une bouée de sauvetage

Ça a beau être ses premiers pas au lycée, c’est pas les premiers jours d’école de Kévin. Il sait ce que c’est que d’arriver dans un nouvel établissement, alors pourquoi est-ce qu’il te colle ? C’est légitime d’être un peu saoulé, mais essaie de te mettre à la place de ton frère ou de ta sœur. Le lycée, c’est LA période de transition entre l’enfance et le monde des adultes, on te prépare non seulement à un examen final mais aussi à entrer à l’unif et à devenir responsable. Kévin va devoir affronter les attentes de chacun et l’échec lui fait forcément peur. En plus de ça, c’est au lycée que notre personnalité commence à s’affirmer et que les amitiés se renforcent. Il n’est donc pas rare qu’on panique à l’idée de ne pas se faire d’amis ou d’arriver à s’intégrer. Essaie de discuter avec Kévin à tête reposée pour savoir ce qu’il ressent et pour le rassurer. Tu peux aussi lui donner quelques conseils pour qu’il prenne son envol, sans avoir à être constamment avec lui au lycée.

Il raconte ce que tu fais à tes parents

Lorsqu’on a des frères et sœurs, on a l’impression d’être toujours en compétition avec eux, et on ferait n’importe quoi pour devenir le « préféré », ou celui dont nos parents seront le plus fiers. Ça a beau être idiot, c’est naturel, et ça peut créer pas mal de conflits au sein d’une fratrie. Et puis au delà de ça, on aime bien embêter le monde quand on est jeune, c’est comme ça. Alors forcément, quand Kévin débarque au lycée, il ne voit que les opportunités infinies de te rendre la vie impossible, et il va raconter le moindre de tes faits et gestes à tes parents. Ça te donne sûrement envie de l’étrangler et ça pourrait même créer des conflits qui perdureront pendant plusieurs années, mais plutôt que de t’énerver, essaie de lui parler. Dis à Kévin que te dénoncer à tes parents en permanence n’est pas juste et que tu as l’impression qu’il trahit ta confiance. N’hésite pas à lui expliquer que le lycée, c’est la période où on devient indépendant et que faire nos propres choix et nos propres expériences est essentiel. Insiste bien sur le fait qu’il passera par là lui aussi. S’il arrive à se mettre à ta place, il pourrait se comporter différemment. Enfin, souviens-toi que tes parents se doutent sûrement que tu n’es pas un ange en permanence, et qu’ils seront peut-être indulgents parce qu’ils savent mieux que personne que tu grandis et que tu as besoin de prendre ton envol.

Les profs vous comparent

« Kévin fait des efforts, lui. » « Quand on te voit toi et Kévin, on se dit que la pomme peut vraiment tomber loin de l’arbre parfois ! » Les profs peuvent parfois être très durs, et quand ils commencent à te comparer à ton frère ou à ta sœur, qui fait mieux ou moins bien que toi, ça peut vite devenir énervant. Tu aimerais que les profs te voient pour ce que tu es et pas à travers quelqu’un d’autre, et c’est compréhensible. Ça peut aussi être saoulant de voir que Kévin ruine ta réputation ou que certains profs ont des préjugés sur toi à cause de lui. Mais dis-toi bien que les profs ne te connaissent pas et que l’image qu’ils ont de toi ne te définit pas en tant qu’individu. Alors si on te fait une remarque désobligeante, laisse couler.

Relativise !

Le lycée, ce n’est que trois ans dans une vie. C’est-à-dire, rien. Cette situation ne durera pas éternellement et même si Kévin te porte vraiment sur les nerfs,  sois indulgent et dis-toi qu’il est encore jeune, tout comme toi, d’ailleurs. Ne dramatise pas la situation, qui s’améliorera sûrement une fois que ton frère/ta sœur s’habituera à son nouvel environnement et ne sera pas constamment sur ton dos. Surtout, ne laisse pas tout ça t’atteindre et ruiner ta relation avec Kévin. C’est un membre de ta famille après tout, ce serait dommage de gâcher le lien unique qui vous unit !

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...