Tout pour la communauté étudiante de Belgique - Infos, petites annonces et bottin.

Quel type de kot choisir et comment le chercher ?

0 145

Vous recherchez un kot qui vous corresponde ? Celui qui te permettra de réussir ton année académique ? Voici les conseils de Kotplanet à suivre pour arriver à se décider entre un kot individuel, un appartement en colocation, chez l’habitant ou en communautaire, en ville ou à la campagne… Découvrez les astuces, renseignez-vous sur vos devoirs et obligations, avant de louer et chercher le meilleur prix.

Le choix d’un kot peut influencer ta réussite académique et ta qualité de vie en général. Kotplanet recommande quelques conseils judicieux pour faire ce choix.

Quel type de kot ?

Tout d’abord, quels sont les différents types de kot auxquels tu peux être confronté : en général, un kot est une chambre d’une vingtaine de m². On distingue plusieurs types de kot: le kot individuel, le kot communautaire, le kot à projet, le kot chez l’habitant, le studio et la colocation.

Le kot individuel

Un kot individuel est le plus souvent une chambre qui intègre plusieurs fonctions (lit, bureau, petit coin cuisine). On y partage souvent les toilettes, situées en dehors de la chambre. Parfois, on peut aussi partager la cuisine, mais l’accent n’est pas mis sur le côté communautaire de l’espace de vie. Ces kots sont souvent regroupés sur plusieurs étages dans des immeubles. Idéal pour les premières années…

Le kot communautaire

Le kot communautaire est un appartement rassemblant une dizaine de petites chambres avec lit et bureau autour d’une cuisine-salon communautaire également meublée et équipée. Il y a en général plusieurs douches et WC communs aux chambres. Les charges sont partagées entre les différents kokoteurs (ménage, courses, …) Le kot à projet est simplement un kot communautaire rassemblé autour d’un projet commun (kot BD, kot Manga, ….voir liste des kots à projet) pour lequel les locataires organisent des événements, des actions précises au cours de l’année académique. Plutôt conseillés pour les masters (déjà aguerris aux études)

Le studio

Un studio est généralement plus spacieux et offre un espace de vie privé complet, avec toilettes, salle de bain et cuisine et est généralement également plus cher. Plutôt conseillé pour les couples, pour les studieux…

Le kot chez l’habitant

Un kot chez l’habitant peut prendre différentes formes, mais sa caractéristique principale est bien sûr que le propriétaire habite l’immeuble. Dans ce cas, la rencontre avec le propriétaire est d’autant plus précieuse, puisque c’est avec lui qu’on partage le logement. Ces kots sont en général plutôt calmes, et les conditions de visites sont à préciser avec le propriétaire. Parfait pour ceux qui ont besoin de calme, qui n’aime pas trop guindailler ou qui veulent retrouver un havre de paix garanti après une guindaille bien arrosée…

La colocation

De plus en plus d’étudiants s’installent en colocation dans un appartement ou une maison, ce qui permet souvent de réduire le loyer tout en bénéficiant d’un cadre de vie agréable. Vivre en colocation implique le partage d’un certain nombre de pièces (cuisine, salon …), d’activités, mais aussi de devoirs (paiement du loyer, tâches ménagères…). Après quelques années d’études (plutôt pour les masters), conseillé pour une bonne bande de copains qui s’entendent bien, histoire de savoir gérer les conflits qui ne manqueront pas de se produire….Expérience très sympa à vivre !

Comment chercher un kot ?

En faisant attention à quelques points importants, tu pourras faire les bons choix pendant tes recherches et tes visites.

  1. La règle d’or sera de ne jamais verser d’acompte avant de visiter un logement.
  2. Une fois le bon kot déniché, il faut signer le contrat, càd le bail.
  3. Au cours du premier mois d’occupation, il est désormais obligatoire de faire un état des lieux, indispensable pour éviter les malentendus et les amendes en fin de contrat.
  4. Il est vivement conseillé de prendre une assurance « logement ».
  5. L’enregistrement du bail, désormais gratuit, est obligatoire et doit être effectué par le propriétaire.
  6. En ce qui concerne la résiliation, si rien n’est prévu dans le bail, on essaiera de trouver un accord avec le propriétaire

Une fois ces points bien enregistrés, tu peux aller à la recherche de ton kot « idéal ». La localisation est évidemment très importante ainsi que le loyer que tu es prêt à payer. D’autres facteurs peuvent également être importants pour toi : une connexion internet, un jardin, la proximité des moyens de transports en commun, la proximité de commerces, des auditoires auxquels tu devras te rendre pour suivre tes cours,…

Assurer ton kot ?

 

La loi n’oblige pas à souscrire à une assurance incendie, mais elle prévoit que le locataire répond de l’incendie à moins qu’il ne prouve qu’il n’est pas responsable.

En pratique, la plupart des contrats requièrent une assurance contre les risques locatifs: incendie, dégâts des eaux, bris de vitre, tempête. Il est aussi possible de s’assurer contre le vol.

Dans certains cas, la couverture de base peut être obtenue par le prolongement de l’assurance des parents du locataire.

La plupart des compagnies d’assurances proposent des contrats spécifiques pour les logements d’étudiants (ou pour les résidences secondaires).

commentaires
Loading...