Tout pour la communauté étudiante de Belgique - Infos, petites annonces et bottin.

10 conseils de Kotplanet pour un CV parfait

0 156

Kotplanet vous offre quelques conseils pour que votre CV arrive largement au-dessus de la pile sur le bureau du futur recruteur : comment se démarquer dans la foule des postulants avec son CV ?

Ecrire son Curriculum Vitae  (ou CV pour faire bref) représente la première étape essentielle dans la recherche d’un emploi, d’un job ou d’un stage. C’est le premier contact du candidat avec le recruteur et un simple coup d’œil pourra influencer la décision à prendre. Ce document devrait rassembler en une seule page toutes les informations nécessaires au futur employeur pour qu’il puisse prendre la décision de vous engager. Il s’agit donc de la tâche herculéenne d’arriver à condenser toutes les expériences vécues ou développées….en quelques lignes ou bien, au contraire, d’arriver à remplir son CV de tout ce qui rend sa personnalité et ses compétences essentielles pour l’obtention du job.

UN CV-BASE DE DONNEES

Avant de passer aux 10 conseils de base à appliquer pour créer un CV professionnel, kotplanet vous conseille de vous créer une sorte de CV de base dans lequel vous reprenez en 3 chapitres :

  1. Toutes vos informations personnelles y compris vos compétences
  2. Toutes vos expériences ou projets personnels
  3. Toutes vos expériences professionnelles

Vous complétez chaque point de ce CV de base avec quelques mots descriptifs, des dates, des lieux, des chiffres éventuellement. Je vous conseille de trier chaque chapitre en fonction des dates.

Ce CV de base vous servira de base de données pour tous les CV que vous créerez en adaptant les informations que vous aurez collectées en fonction des  compétences désirées par le futur employeur.

Vous compléterez ce CV au fur et à mesure de vos expériences et des différents emplois que vous aurez occupés.

10 CONSEILS KOTPLANET POUR UN CV PARFAIT

1. Adapter son CV : un CV différent par entreprise

Un premier conseil est de se mettre en tête l’entreprise pour laquelle on postule et d’adapter son CV en conséquence, càd de mettre en avant les expériences et compétences qui correspondent au mieux au poste recherché. Il s’agit donc de prendre son CV de base et de l’adapter pour chaque entreprise de façon à correspondre à la lettre ou au mail de motivation qui l’accompagnera. Vous faciliterez la lecture du CV en question et influencerez la décision à prendre par le recruteur qui sera plus aisément convaincu que vous êtes la bonne personne à engager. Que la liste d’expériences, compétences ou projets accomplis soit longue ou courte, mettez donc chaque fois en avant ce qui sera en lien direct avec le poste désiré.

2. Orthographe parfaite, mots-clés à choisir

Certaines entreprises (et pas nécessairement uniquement les grosses entreprises) utilisent des logiciels de sélection qui trient les CV reçus selon une liste de mots-clés  et d’expression, avant de les envoyer pour un second tri par une personne de l’entreprise habilitée à prendre une décision quant à l’engagement de la personne postulante. Il faut donc impérativement que votre CV soit exempt de faute d’orthographe, clair, simple et surtout faites-le lire et relire par votre entourage pour plus de sûreté.

3. Infos personnelles….à mesurer

Un CV est là pour mettre vos compétences, qualités, expériences en avant surtout en rapport avec le job ou le stage pour lequel vous postulez. Savoir que vous faites du football ou de la danse n’est pas intéressant pour le recruteur par contre que vous ayez dirigé un mouvement de jeunesse ou bossé en tant que magasinier pourrait l’intriguer : à vous de présenter ces expériences en choisissant des synonymes ou des mots-clés se rapprochant au plus des détails du poste fournis par le recruteur.

4. Compétences mises en évidence

Chaque point du CV doit correspondre à une compétence recherchée par le futur employeur. A vous de la mettre en évidence avec vos propres compétences/qualités/projets accomplis : les faits et les chiffres sont importants pour ce faire.

Attention, il est inutile de donner des compétences évidentes que la majorité des gens possèdent (comme savoir comment utiliser Word, Internet,…) ou  qui n’intéresseront absolument pas le recruteur vu leur champ d’action. N’indiquez pas non plus si votre expérience s’est faite dans le domaine politique, il vous faut rester le plus neutre possible car vous ne connaissez pas l’opinion du recruteur en la matière et cela pourrait lui donner une impression négative de vous.

5. Inexpérience et compétence

Ce n’est pas parce que vous n’avez aucune expérience (vous sortez des études, c’est votre premier boulot, votre premier stage) qu’il faut penser pour autant que vous êtes dépourvu de compétences : faites la liste des compétences requises pour le job/le stage et en regard de chaque point mettez une de vos qualités/un de vos projets personnels accomplis. Vous pourrez ainsi mettre en valeur votre indépendance, votre faculté à travailler en groupe, votre faculté à gérer d’autres personnes, votre facilité à communiquer et à socialiser,….

6. Virage à 180° : changement de carrière, d’orientation

Un CV doit rester simple, l’énoncé des faits, des chiffres est souvent plus parlant qu’une longue explication. Visuellement, l’impact est également plus fort auprès du recruteur. Par contre si vous changez à un moment donné complètement de voie, il peut être utile de donner un petit résumé des compétences (toujours en relation avec le job/le stage désiré) que vous avez acquises grâce à cette opération.

7. Ne pas mentir, ne pas cacher d’informations

Ne dissimulez surtout pas les périodes d’échec ou de chômage : au contraire, faites une liste de ce que vous avez accompli sur ce temps-là (voyages, projets personnels,…) et vous « couperez l’herbe » sous le pied aux questions indiscrètes ! Evitez les clichés et les fanfaronnades quand vous écrivez votre CV. Un petit truc : demandez à quelqu’un de votre entourage de faire la liste de vos qualités et de vos défauts, cela vous aidera à cerner vos qualités à mettre en corrélation avec les compétences exigées. Evitez également un langage qui n’est pas le vôtre car la lecture d’un CV qui passe la barrière de la première sélection amène à l’entretien où vous devrez vous exprimer…Il s’agirait que les deux langages correspondent !

8. Un job pas fait pour vous

Ce n’est pas non plus parce que  vous pensez que le job/le stage n’est pas fait pour vous que c’est réellement le cas. Vous pouvez montrer la façon dont vous avez évolué lors d’une situation donnée, la façon dont vous voyez les choses et dont vous réagissez par rapport aux problèmes survenus. Il faut oser entreprendre, envoyer son CV, répondre aux demandes d’annonces, car le recruteur est souvent à la recherche d’une personnalité en accord avec le poste à promouvoir.

9. Informations capitales à mettre sur son CV

Cela arrive trop souvent, vous êtes tellement concentré sur votre CV que vous en oubliez le principal : nom, prénom, adresse postale, adresse mail, numéro de téléphone (fixe et mobile si possible), l’URL de votre LinkedIn (il faut vous en créer un)… Rien d’autre : ni sexe, ni religion, ni âge, ni origine….il faut mettre toutes les chances de votre côté car même si la discrimination est punie par la loi, elle existe, il faut le savoir ! Une fois le contact établi pendant l’entretien qui suit la sélection du CV, ce sera à vous de convaincre que vous êtes la personne à engager.

Indiquez bien par contre les langues que vous parlez avec le degré voulu, « langue maternelle », « débutant », « moyen » ou « parfait bilingue ».

10. Références ?

Ne proposez pas d’envoyer vos références sur le CV : gardez de la place pour des informations utiles, si l’employeur a besoin de références, il vous les demandera lors de l’entretien ou il les obtiendra lui-même grâce aux informations de votre CV.

EN CONCLUSION : un CV concis, « joli », consistant

Comment faire rimer concision, beau visuel et consistance…. Il faut que votre CV soit aéré, tienne en une seule page, présente un beau visuel, garde la même police et offre les renseignements désirés par le recruteur. Ne changez pas de police, variez plutôt la taille et le caractère gras/italique et ce uniquement pour mettre certaines périodes ou certaines compétences en évidence. Enumérez vos compétences ou vos expériences par dates que vous placerez toutes à gauche les unes sous les autres, la lecture en sera plus aisée vu que le recruteur à tendance à lire vite et en diagonale… Tous vos chiffres devront également être écrits sous la forme de chiffres et non de lettres, ce sera beaucoup plus rapide à parcourir.

Abrégez, résumez et allez à l’essentiel, éliminez tout ce qui ne servira pas à démontrer vos compétences pour l’obtention du job ou du stage. Suivant l’entreprise, vous pouvez même pousser l’originalité qui vous démarquera du reste des candidats avec une infographie particulière ou un CV vidéo. Attention toutefois à ne pas perdre de vue la qualité du contenu et des informations que vous donnerez en relation avec les compétences recherchées par le recruteur !

Terminez enfin par faire lire et re-lire par un maximum de personnes de votre entourage et envoyer enfin votre CV sous format PDF avec un mail d’accompagnement dans lequel vous éviterez les copié-collés sources d’erreurs et de distraction….Quand on envoie son CV à un Monsieur et que l’on commence son mail par Madame…le CV va directement dans la poubelle (virtuelle ou pas) ! Attention, n’oubliez pas de joindre le fichier PDF avant d’envoyer votre mail: quand on envoie toute une liste de CV, il arrive trop souvent qu’on oublie de joindre le CV en attaché….manque de professionnalisme!

En conclusion, entrainez-vous, montrez votre CV autour de vous, cherchez des exemples qui vous parlent, acceptez toutes les critiques (du moment qu’elles soient constructives), ne le faites pas tout seul, vous resteriez la tête dans le guidon et vous ne verriez plus aucune erreur de fond ou de forme…Bonne chance!

commentaires
Loading...