Quotient émotionnel : la peur

0 31

Quotient Emotionnel: la peur

Faire de sa Peur une véritable arme dans son boulot ou dans ses relations

Il faut arriver à dépasser sa peur pour faire les bons choix.  La peur paralyse, c’est bien connu, mais une fois acceptée, elle peut se révéler un puissant moteur pour trouver rapidement les bonnes décisions à prendre en cas de crise.

3 étapes :

Identifier l’objet de sa peur :

Un autre mot synonyme de « peur » est le fameux « stress » qu’on utilise à tout bout de champ. Il faut arriver à préciser et détailler cette peur pour mesurer le risque  réel et se débarrasser de ses craintes irrationnelles inhibitrices.

Exprimer ses inquiétudes :

Il faut prendre du recul, s’isoler et réfléchir, bref, se remettre à penser de manière rationnelle sur la cause de la peur. Il vaut mieux étudier son dossier et maitriser quelque peu le sujet avant d’affronter le débat avec la hiérarchie. Rien n’empêche ensuite de solliciter avis, conseils, approbations auprès des bons interlocuteurs. Il ne faut surtout pas craindre d’être jugé ! « Si on pose une question, on aura l’air bête pendant 5 minutes, si on ne la pose pas, on restera bête toute sa vie… » . Il faut jouer sur la carte de la transparence vis-à-vis de l’interlocuteur que l’on « craint » et faire de lui un véritable partenaire face au problème soulevé.

Se concentrer sur les objectifs à atteindre :

Il faut se rappeler le but à atteindre et les étapes pour y arriver : excellent moyen d’empêcher la peur de vous paralyser ! Il faut également prendre conscience qu’on ne peut pas tout maitriser, il faut apprendre à « faire avec » l’incertain en allant de l’avant.

Sources : Magazine  mensuel « Management »

You might also like More from author

Comments

Loading...