Tout pour la communauté étudiante de Belgique - Infos, petites annonces et bottin.

Quotient émotionnel : la tristesse

174

Quotient Emotionnel: la tristesse

Faire de sa Tristesse une véritable arme dans son boulot ou dans ses relations

Tenir le coup !

En cas de coup dur, tout le monde trouve normal d’être triste pourtant on a du mal) s’exprimer là-dessus alors que c’est justement en en parlant qu’on apaise la peine qu’on éprouve.

La tristesse est légitime et utile : elle permet de tourner la page quand quelque chose se termine. Il faut arriver à équilibrer son émotion en l’exprimant sans s’en laisser submerger.

 

3 étapes :

1ère étape : Accepter de ressentir sa peine.

On a le « droit d’être triste », il n’y a aucune honte à cela. Il faut d’abord identifier les raisons de son chagrin et puis les formuler correctement (Untel est « mort » et non pas untel est « parti » ; « j’ai été licencié » et non pas « j’ai quitté mon travail » ; « mon mari m’a quitté » et non pas « nous nous sommes séparés »).

 

2ième étape : Dire ce qui vous arrive à des personnes de confiance.

La communication (dans ce cas-ci, se faire entendre), l’information à votre entourage personnel et professionnel permet de donner un sens à vos sautes d’humeur, à vos états d’âme ou à vos comportements sortant de l’ordinaire.

 

3ième étape : Trouver des moyens pour contenir sa détresse

S’enfermer quelques minutes histoire de pouvoir pleurer ou crier, se réfugier dans sa voiture ou aux toilettes ne suffit pas toujours : on peut parfois s’en sortir en s’adressant à sa peine comme à une personne extérieure « là ce n’est pas le moment, je m’occuperai de toi plus tard. Un autre moyen est de considérer sa peine comme une tâche parmi toutes celles dont on doit s’occuper. Tous les dossiers, même les plus pénibles parviennent au bout du compte à être « clôturés » ! On peut aussi utiliser des « objets-souvenirs » qui apaisent la peine. Enfin, il ne faut pas avoir honte montrer ses larmes en public (s’il est impossible de les contenir)…

 

Sources : Magazine  mensuel « Management »

Les autres émotions étudiées : la Peur, la Colère, l’enthousiasme

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...