in

Les étudiants regarderont-ils la Coupe du Monde 2022 ?

@Unsplash - Fancy Crave

Cette année aura lieu la Coupe du Monde 2022 au Qatar. Un événement controversé mais également attendu par les fans de football. Depuis plusieurs mois, les demandes de boycotts se multiplient, le pays organisateur étant accusé d’un ensemble d’allégations telles que ne pas respecter les droits humains et d’avoir organisé un événement désastreux pour la planète. Kotplanet, le média digital dédié aux étudiants en Belgique, a voulu en apprendre plus sur les intentions des étudiants à quelques jours du premier match des Diables Rouges. Regarderont-ils la Coupe du Monde 2022 ? 4 étudiants témoignent.

Un boycott complet 

Pour Lola, 23 ans, il n’est pas question de regarder la Coupe dans les prochaines semaines. Les raisons de son boycott sont multiples : “des stades climatisés en plein désert, des dépenses financières gigantesques ainsi qu’un total non-respect des droits des femmes et de la communauté Queer”. N’étant pas une grande fan de foot, Lola dénonce l’absurdité d’un tel événement à une période où les gouvernements appellent ses citoyens à la modération pour lutter contre la hausse des prix énergétiques. Ce boycott complet est également non négociable pour Timothy, étudiant de 22 ans. “Les compétitions telles que l’Euro ou le Mondial ont toujours eu quelque chose de magique, rassemblant les gens à chaque match des Diables. Mais aujourd’hui, je ne vois plus rien de merveilleux en entendant ce qui se passe”. Concernant les matchs visionnés entre amis, Lola estime que cela devrait être un boycott généralisé. Pour Timothy, il sera plus compliqué de ne pas succomber à la tentation si ses proches vont dans les bars pour célébrer une potentielle victoire des Belges

Que les Belges ?

Pour Ophélie, étudiante de 24 ans, les enjeux et problématiques qui gravitent autour de cette Coupe sont bien clairs. Pour cette fervente supportrice, le Mondial est un vrai rendez-vous : “Tous les 4 ans, je regarde la Coupe, pas que les matchs de la Belgique mais aussi ceux des équipes que je trouve intéressantes, je suis l’actu pour connaitre les pronostics et les potentielles qualifications. Cette année, j’ai décidé de regarder que les matchs des Diables parce que je suis patriote et que cela me permettra de passer du temps avec mes amis”. Pour Ophélie, il est possible de regarder les matchs tout en restant informés et conscient des enjeux. Certains de ses proches sont beaucoup plus sensibles à tout cela, ils partagent les mêmes arguments mais auront des intentions de visionnages différentes. Elle ajoute : “Cela devrait être un moment de fête, d’amusement et de solidarité. Finalement, on en est loin”. 

Rien ne change 

Alexia, étudiante de 23 ans, regardera la Coupe à partir du dimanche 20 novembre. Pour elle, il n’est pas question de nier la situation alarmante au Qatar mais elle estime qu’il est trop tard : “j’estime qu’à ce stade, le boycott n’est plus réellement utile. Il fallait boycotter la candidature du Qatar au moment même des attributions de la Coupe du Monde”. Cette coupe est très attendue tous les 4 ans et le foot rassemble, appeler au boycott revient à prendre les supporters en otage selon Alexia. Il n’est donc pas incompatible de visionner les matchs tout en restant alerte concernant les circonstances et les conséquences de cet événement. Pour cette étudiante de première master, c’est aux médias d’assumer leurs rôles informatifs auprès des spectateurs. Elle déplore un réel manque d’informations sur le sujet et estime avoir dû faire ses propres recherches afin de comprendre les tenants et aboutissants de la problématique. Il ne s’agit pas d’être pour ou contre cette coupe pour les étudiants comme Alexia. Elle termine : « C’est aux dirigeants d’empêcher que des pays tel que le Qatar puissent organiser des événements sportifs de cette ampleur, aux médias de communiquer au moment des candidatures de ces différents pays et aux prochaines générations de constamment s’amener à se questionner et à se positionner concernant les enjeux climatiques et les droits humains« . 

Qu’en pense la communauté @Kotplanet sur Instagram ? 

455 étudiants nous ont confié leur intention au sujet de la Coupe de Monde 2022. 32% d’entre eux comptent boycotter l’ensemble des matchs, 31% ne regarderont que les Belges. 19% ont décidé de regarder l’ensemble des matchs de la Coupe comme tous les quatre ans. Tandis que 19% de ces étudiants ne regardent jamais cet événement. Les étudiants mettent avant le non-respect des droits des communautés LGBTQIA+, les conditions de travail dans l’organisation de cet événement ainsi que l’impact climatique de ce dernier comme raisons de leur boycott. 89% d’entre eux ont pris conscience de ces problématiques grâce aux médias et aux réseaux sociaux

Tu veux répondre à nos sondages et donner ton avis sur des sujets qui te touchent, rejoins-nous sur Instagram !

Écrit par Kotplanet

Qu'en as-tu pensé ?

Zes excuses om niet alle zomerfeestjes mee te pakken

Salade de tomates à l'orientale