in , ,

Interview Kot à projet à LLN : découvre le KAP Ribambelle !

Kotplanet te propose aujourd’hui une interview d’un Kot à Projet à LLN. Tu adores pousser la chansonnette sous la douche ? Tu trouves que tu as une belle voix mais tu n’oses pas chanter tout seul devant un public, tu préfères être dans un groupe ? Alors le kot à projet Ribambelle est fait pour toi !

Pouvez-vous nous expliquer en vidéo le projet de votre kot ?

Pourquoi un étudiant devrait-il entrer dans votre kot à projet (ou participer à une de vos activités) ?

La Rib’ accueille tous ceux qui aiment chanter à tue-tête. Peu importe ton niveau, l’essentiel c’est que tu kiffes chanter ! A la fin de l’année, on est convaincu que tu seras un master en partitions, en rythmes et en chant bien évidemment ! 

Notre projet, tu l’auras deviné, c’est le chant choral. Cela signifie qu’on chante à quatre voix (soprane, alto, ténor et basse) et qu’on a un(e) chef(fe) de coeur de folie (<3) pour nous guider, et ça ça aide vraiment ! Nous chantons principalement à la messe du mercredi. C’est comme si, chaque semaine, tu avais l’occasion de faire une représentation devant 200 personnes, génial non ?

Si tu es un peu effrayé(e) parce que nous sommes également un kot de la paroisse, sache que la chorale de la messe n’est qu’une partie de notre projet. Nous faisons des représentations à diverses occasions où nous chantons des chants de variété en tout genre

Le dernier volet du projet, c’est l’organisation du Festival de la Lumière au début du deuxième quadrimestre. C’est un festival trop cool, qu’on organise à l’occasion de la chandeleur. Une ambiance de fou, des danses, des concerts d’autres KAP, spectacle de feu, …, et des crêpes à foison gratuites ! L’an passé il y avait plus de 700 personnes !

Qu’est-ce qui différencie votre kot à projet ? Qu’a-t-il de mieux que les autres ? 

Étant donné que nous sommes une chorale, nous chantons tous nos chants à 4 voix. C’est très différent de chanter tout seul. Premièrement, ceci aide à améliorer ta voix, garder ta note et la chanter juste. Grâce à nos répétitions durant la semaine, tu peux passer d’un niveau yoghourt à un niveau master samouraï d’ici la fin de l’année. Deuxièmement, en étant membre d’une chorale, tu fais partie d’un groupe où chacun écoute l’autre tout en tant s’exprimant de tout son cœur. Ceci reflète aussi notre ambiance de kot : la bienveillance, les fous rires et la vie en communauté

Pour finir cet interview de votre Kot à projet à LLN, avez-vous une chouette anecdote à nous raconter en lien avec votre projet ou votre vie en KAP ?

En début d’année, on organise entre nous un blind test musical. Chaque personne choisit 5 chansons qu’elle apprécie particulièrement et on passe une soirée à écouter les musiques de tout le monde, à essayer de deviner qui a choisi quoi et quels sont les titres et les auteurs des chansons ? La soixantaine de musiques qui en ressort devient alors notre playlist officielle pour nos soirées. 

La tradition qui perdure depuis des années est que le mercredi, c’est frites. Étant donné qu’on va à la messe, nous n’avons pas le temps de cuisiner ce qui explique les frites. Tout le monde est invité chez nous avec un paf libre. Malheureusement le Corona est passé par là.

Cet interview d’un Kot à projet à LLN t’a plu ? Retrouves ici tous les KAP de Louvain-la-Neuve

Si vous souhaitez contacter ce KAP, retrouvez toutes leurs informations dans notre bottin

N’hésitez pas à nous rejoindre sur nos réseaux Facebook et Instagram pour rester informé des prochaines interview !

Écrit par Kotplanet

Qu'en as-tu pensé ?

Zes excuses om niet alle zomerfeestjes mee te pakken

Salade de tomates à l'orientale