in ,

Cinq bonnes actions à faire quand on est étudiant

1/ Donner son sang 

Une personne sur dix donne son sang… et une personne sur sept en aura besoin un jour. Il vous suffit d’imaginer une salle avec sept de vos êtres les plus proches. Une d’entre elles aura besoin de sang et vous pouvez le lui donner. Dans notre chère ville étudiante de Louvain-la-Neuve, nous avons la chance d’avoir un centre de la Croix-Rouge.  Ce local vous permet de donner votre sang, vos plaquettes et votre plasma pour ceux qui en ont le plus besoin. Donner son sang ne dure qu’une petite dizaine de minutes, ça va très vite et ça sauve des vies. Comme si ça ne suffisait pas, le sentiment de satisfaction qui en ressort a de quoi vous mettre de bonne humeur toute la journée. 

L’Etincelle t’avait déjà donné ses astuces pour devenir un master chef de la cuisine.

2/ Faire un don à une association

Que ce soit 2, 5 ou 10 euros, c’est très important de soutenir des associations ou des ONG. Quelques euros peuvent faire la différence et sont facilement trouvables. Sacrifier quelques bières ou deux, trois cafés chez Exki peut être un geste très noble pour venir en aide à ceux qui n’ont pas la même chance que nous. Sceptiques et complotistes me donneront tort sur ce point, mais il existe des  associations fiables qui ne feront pas n’importe quoi avec votre argent, bien au contraire. Amnesty international en est une, la Croix-Rouge de même. Avec votre petit ou, je l’espère,grand dont, ces deux associations pourraient embaucher du personnel ou acheter des équipements. Encore une fois, ce petit geste vous fera vous sentir bien et j’en suis sûr, vous rendra de bonne humeur.

3/ Sourire ou dire bonjour à une personne qui vit dans la rue

Cette belle action ne coûte rien. Une incompréhension tout au pire de la part du concerné. Saviez-vous que les personnes assises dans la rue se sentent seules ? Un paradoxe assez étrange alors qu’ils voient passer des centaines de personnes sur leur journée. Peu de gens les considèrent, voilà la raison de leur solitude. Parfois, de peur qu’ils nous demandent quelque chose, on ignore leur sourire ou on oublie de répondre à leur bonjour. C’est assez naïf de notre part et on peut blesser sans le vouloir. Alors si vous souhaitez faire de cette bonne action une simple habitude de courtoisie, n’hésitez pas, souriez et répondez gentiment, c’est la moindre des choses. 

Profitons de cette suggestion pour déconstruire une Fake News encore très ancrée dans notre microcosme étudiant. Il n’y a pas de réseaux de sans-abris. Ça n’existe tout simplement pas. Vous vous imaginez bien que même si ça existait, ça ne serait dans tous les cas pas rentable du tout. Alors soyez sans crainte, votre petit euro posé au creux de sa main n’enrichira pas à un mac de la manche. 

4/ Passer un petit appel à vos proches, vos grands-parents par exemple

Avoir des grands-parents est une chance inouïe, profitez-en et passez-leur un petit appel. Ça leur fera très plaisir surtout en cette période. Si vous ne savez pas quoi dire ne vous inquiétez pas, un simple « coucou, je pensais à toi » suffit. Il arrive qu’on n’ait pas de grands-parents ou qu’on ne s’entende tout simplement pas avec eux. Pas de panique, il vous reste certainement une amie ou un ami que vous n’avez plus vu depuis quelque temps. Passez-lui un appel, ça ne coute presque rien et ça lui apportera certainement beaucoup de bonheur

5/ Une attention désintéressée pour vos cokoteurs.

Il n’y a rien de mieux qu’une simple action désintéressée. Un petit coup de balai ou d’aspirateur pour les plus chanceux, 10 minutes de vaisselle pour vider l’évier qui déborde, ranger la table et faire respirer le commu du kot, voilà toute une série d’idées qui fera extrêmement plaisir à vos cokoteurs. Une bonne action en entraine souvent une autre, soyez-en sûr.. Si vous n’aimez vraiment pas le ménage, une petite mandarine, un chocolat ou une crêpe posée devant leur porte est tout aussi bien et sera tout aussi agréablement accueilli. 


Vous savez maintenant quelles bonnes actions réaliser pour améliorer le quotidien des autres et indirectement le vôtre. Retrouvez les autres articles de l’Étincelle sur leur page Facebook !

Qu'en as-tu pensé ?

1 Point
Like Dislike

Écrit par L Etincelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0
fille qui a mal au ventre dans son canapé concicilier règles douloureuses et blocus

5 conseils pour concilier règles douloureuses et blocus

les joies du blocus version hiver

Les joies du blocus version hiver