Comment faire disparaître son stress ?

En tant qu’étudiant, nombreux sont les moments de la vie quotidienne qui sont susceptibles de nous stresser. Nous stressons parce que nous passons l’examen le plus difficile et le plus redouté de notre session, parce que nous passons le permis pratique ou encore parce que nous avons peur de prendre un râteau en proposant à la personne que nous apprécions de venir boire un verre. Bref, tout le monde est amené à stresser de temps en temps. Cependant, il est intéressant de se rendre compte que comprendre comment notre cerveau fonctionne permet de réduire le stress au quotidien.

1/ D’où vient alors le stress ?

Il s’avère en fait qu’une personne ressentant du stress est une personne qui est simplement en train de gérer la situation dans laquelle elle se trouve avec la mauvaise partie du cerveau. Par automatisme, notre cerveau essayera de fonctionner avec les parties automatiques (c’est-à-dire les parties instinctives, grégaires et émotionnelles). Pourtant, il serait bien souvent très utile de :

  1. Se rendre compte qu’on fonctionne en automatique dans une situation donnée (étape de prise de conscience)
  2. Pour ensuite faire l’effort de fonctionner en adaptatif, ce qui réduira le stress (étape de switch de mode fonctionnement)

2/ Ok mais concrètement ça veut dire quoi ?

Lorsqu’une personne émet une critique négative sur un travail que vous avez fourni, il est très facile de réagir de manière inappropriée. Deux possibilités :

  1. La partie instinctive prend le dessus. Je me sens attaqué et, comme réflexe de défense, je décide de combattre, fuir ou d’ignorer et montre ma colère, ce qui provoque bien entendu un stress inutile.
  2. La partie émotionnelle prend le dessus. Je ne comprends pas pourquoi mon collègue de travail me fait cette remarque, cela me blesse et je me mets à l’appeler par des noms d’oiseaux.

L’astuce ici serait de, consciemment, essayer de faire fonctionner notre partie préfrontale et de se demander pourquoi notre collègue nous fait cette remarque. Demander des informations supplémentaires et expliquer notre incompréhension poliment serait la bonne réaction. Par ailleurs, se rendre compte que cette remarque n’est peut-être pas vraiment personnelle (par exemple notre collègue peut avoir reçu une mauvaise nouvelle le matin même et est par conséquent d’une humeur massacrante) est une deuxième piste à envisager. En faisant l’effort d’essayer de comprendre, sans s’énerver et sans se braquer, tout en prenant un maximum de recul, nous pouvons réellement éviter un stress inutile dans diverses situations du quotidien.

3/ Retiens donc ceci…

En conclusion, il est important de se rappeler que le corps humain est une machine complexe dont les neurosciences (entre autres) parviennent à esquisser une partie du mode d’emploi. Etre conscient de quoi notre cerveau est composé et comment ce dernier fonctionne permet de pouvoir prendre du recul dans diverses situations du quotidien et d’éviter un stress inutile. Alors, pour terminer, la prochaine fois que vous vous sentirez stressés, demandez-vous quelle partie de votre cerveau est aux commandes et essayez de fonctionner en adaptatif. Vous serez, à coup sûr, plus intelligents (je ne dis pas que vous ne l’êtes pas déjà J). L’immense majorité de nos stress quotidiens sont déraisonnés car notre vie n’est que très rarement menacée, et ce peu importe l’issue de la situation causant un stress.

Disclaimer : Je ne prétends pas être un expert dans le domaine des neurosciences mais suis simplement un étudiant m’étant intéressé au sujet. Si certains d’entre vous veulent creuser davantage le sujet, des tonnes de sources sont disponibles sur le web. J’espère en tout cas, grâce à cet article, avoir pu attiser votre curiosité.

 

Retrouve tous les articles de UStart ici !

Vous pourriez aussi aimer