in ,

Des astuces pour un CV qui claque

@Pexels - Sora Shimazaki

Rédigé par Marie-Ève Rebts pour Studéo

Vous voulez postuler pour un stage ou un job, vous êtes plein de motivation mais vous n’avez pas d’expérience à faire valoir sur votre CV ? Ce n’est pas grave, il existe d’autres façons d’attirer l’attention des employeurs au moment de rédiger votre candidature ! Voici quelques astuces pour que votre CV finisse en haut de la pile des recruteurs et non pas à la poubelle !

Les règles de base

Même si votre objectif est de vous faire remarquer, il y a quelques règles de base à respecter pour que votre CV soit pris au sérieux. Tout d’abord, il faut garder à l’esprit que l’objectif du CV est de résumer votre parcours académique/professionnel et vos compétences. Il doit donc aller à l’essentiel, être rapide à lire et se limiter idéalement à une page A4. N’oubliez cependant pas d’y ajouter des informations importantes comme le nom exact du job ou du stage pour lequel vous postulez, vos principales données personnelles ou encore vos moyens de contacts. A ce propos, attention à l’intitulé de votre adresse e-mail : évitez les pseudos ou formules louches et privilégiez simplement vos nom et prénom. Si vous choisissez d’ajouter une photo, oubliez bien sûr les selfies, les images avec filtres etc. et optez pour un portrait neutre. 

Il va aussi de soi que l’orthographe doit être irréprochable donc faites-vous relire. Évitez aussi les abréviations et choisissez une police d’écriture lisible, ni trop grande ni trop petite. Pensez à respecter les éventuelles consignes fournies par l’entreprise pour transmettre votre CV : adresse mail ou postale, personne de référence, format (papier ou idéalement PDF en cas de version numérique), etc. Et enfin, n’oubliez pas de mettre à jour régulièrement votre CV pour qu’il corresponde à votre situation actuelle. 

Des éléments à faire valoir

Lorsqu’on souhaite décrocher un poste pour lequel on manque d’expérience, il peut être tentant d’embellir son CV mais mentir est contre-productif ! Une fois arrivé au stade de l’entretien d’embauche ou de l’essai, vous risquez vite d’être démasqué et cela peut se retourner contre vous. Essayez-donc plutôt de valoriser vos vrais acquis comme vos diplômes scolaires, mais aussi les différents brevets que vous avez pu décrocher par exemple en secourisme, en animation, en sport… N’hésitez pas à mentionner aussi les projets importants que vous avez pu mener en tant qu’étudiant, bénévole ou autre.

Précisez également vos compétences générales, par exemple en informatique, en langue, etc. Vos éventuels stages ou jobs précédents sont eux aussi utiles à mentionner, même s’ils n’ont pas forcément de lien avec le secteur dans lequel vous postulez. Et puis surtout, n’hésitez pas à parler de vos loisirs car ceux-ci offrent la possibilité à l’employeur de mieux vous connaître. Ces hobbies vous ont sans doute aussi permis de développer des qualités et compétences utiles dans le milieu professionnel. Les sports collectifs ou le scoutisme favorisent par exemple l’esprit d’équipe, les occupations artistiques démontrent que vous pouvez faire preuve de créativité… Listez ces loisirs à la fin de votre CV et limitez-vous à cinq occupations maximum, sans quoi vous pourriez donner l’impression d’être dispersé ou de manquer de temps pour vous impliquer sérieusement dans votre job.

Dans l’ensemble, restez positifs et ne vous attardez pas sur vos échecs (abandon scolaire, licenciement, arrêt d’un sport,…) sauf si vous pensez que ces expériences peuvent être pertinentes pour le job ou le stage auquel vous postulez. 

Se démarquer, oui mais… 

Depuis quelques années, la tendance des CV originaux s’est répandue. Certains candidats cherchent par exemple à se faire remarquer auprès des recruteurs avec des CV sous forme de vidéo, de Une de magazine, de carte postale ou même de procès-verbal déposé sur la voiture du recruteur ! On voit parfois aussi des CV imprimés sur des panneaux publicitaires dans des stades ou des rues, ou encore sur des produits vendus par l’entreprise dans laquelle candidat postule. Bref, les possibilités sont illimitées et peuvent faire mouche, mais le danger est de ne pas viser juste, voire de choquer.

Quelques précautions sont donc nécessaires lorsqu’on souhaite élaborer un CV original. Tout d’abord, celui-ci doit correspondre à votre personnalité mais aussi à l’entreprise ou au secteur pour lequel vous postulez. Une agence de voyage pourra par exemple être sensible à un CV sous forme de ticket d’avion, mais ce ne sera pas le cas d’un commerce ou d’une banque… En général, un CV original est percutant parce qu’il est personnalisé et en phase avec les valeurs de l’entreprise.

Ensuite, ne négligez pas le contenu et essayez que la forme que vous employez mette en valeur vos compétences et qualités : une vidéo peut par exemple montrer à quel point vous êtes à l’aise à l’oral (voire dans plusieurs langues), une forme graphique élaborée peut souligner votre créativité ou votre maitrise de certains logiciels, etc. Enfin, si vous n’êtes pas à l’aise avec l’originalité, ne vous forcez pas mais veillez quand même à soigner la mise en page de votre CV. Il existe de nombreux outils et modèles en ligne pour cela, comme par exemple Canva, ResumUP, Easel.ly, modeles-de-cv.com, etc. 

Écrit par Studeo

Le magazine de l'étudiant

Qu'en as-tu pensé ?

pexels-lukas - 4 memes qui vont te rappeler que tu n’es pas du tout un pro du barbecue

4 memes qui vont te rappeler que tu n’es pas du tout un pro du barbecue

Salade de tomates à l'orientale