in ,

J'adoreJ'adore

Étudiant entrepreneur belge : Scriberoo et son jeu interactif pour enfants

@Scriberoo

Tu es à la recherche d’une activité sympa et interactive pour distraire les enfants ? Tu voudrais ouvrir la nouvelle génération au monde, à l’environnement ? Alors la start-up Scriberoo créée par 2 étudiants entrepreneurs belges pourrait bien t’intéresser !

Peux-tu nous expliquer en vidéo ton projet en tant qu’étudiant entrepreneur ?

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie étudiante quand tu as créé ton projet (au niveau de tes amis, ton rythme de vie etc…) ?

Ma gestion du temps.

Cela fait un an et demi que je m’investi un peu plus chaque jour dans Scriberoo. J’ai appris énormément de choses. Je me sens investit dans une cause qui me tient à cœur : ouvrir la nouvelle génération au monde.

Mais pour que ça tienne la route, il faut gérer avec les études à côté. Alors j’ai appris à focus mon attention. Quand j’étudie, j’étudie. Quand je sors, je sors. Et quand je taff Scriberoo, je taff Scriberoo.

Les lettres des enfants qui nous répondent arrivent dans ma boîte aux lettres. Et je dois être là pour les réceptionner. Cette année, Elodie était en Tanzanie. Elle s’occupait alors plutôt de la rédaction de nouvelles histoires, pendant que j’assurais le suivi en Belgique !

Enfin, concernant le social, monter un projet c’est que du +++. Tu travailles avec quelqu’un comme Elodie, et ensemble vous dégager une énergie de dingue. Tu intègres un incubateur étudiants, où tu rencontres des gens incroyables. Tu vas vers tes clients, tu discutes et tu apprends. Evidemment, ça ne se fait du pas jour au lendemain. Mais petit à petit, de nouvelles personnes croisent ton chemin, et ton projet grandit.

Raconte-nous une situation insolite dans laquelle tu t’es retrouvé dû à ton statut étudiant entrepreneur belge ?

C’était il y a tout juste un an. Durant la période des fêtes.

Pour faire décoller Scriberoo, nous avions lancé une campagne de crowdfunding avec Elodie. Pendant un mois, on a du remuer ciel et terre pour récolter l’objectif qu’on s’était fixé. C’était en plein pendant mes examens. C’était du stress, mais c’était cool.

On a même été invité par Ulule (la plateforme de crowdfunding) à participer à un concours pour booster encore plus notre projet. On s’est donc retrouvé un soir de fin novembre 2019 dans les salles d’un beau bâtiment à Bruxelles pour présenter notre projet devant plein d’autres entrepreneurs. Notre famille était là pour nous soutenir. On sentait une énergie incroyable dans cette salle, remplie d’espoir et d’ambitions.

Qu’est ce qui va te manquer le plus quand tu ne seras plus étudiant (ou qui te manque déjà) ?

C’est difficile à dire, étant donné que ce n’est que le début.

Le covid nous a un peu freiné (ce …). J’aimerais donc sortir dans les bars de Bruxelles et me torcher jusqu’au bout de la nuit avant de dire que ça m’a manqué

Une petite demande à la communauté ?

 Oui ! Nous sommes présents sur les réseaux, et principalement sur Instagram. On y montre les coulisses du projet, son avancement, et parlons des thématiques environnementales qui nous tiennent à cœur. Ces thématiques, les enfants les retrouvent dans nos histoires. Si l’idée d’un monde qui bouge vous botte, n’hésitez pas à nous rejoindre sur l’instagram de @scriberoo ! »

Lien url de ton site et de tes réseaux :

Le Site Internet de Scriberoo

Le Facebook de Scriberoo

L’Instagram de Scriberoo

Retrouve d’autres interviews d’un étudiant entrepreneur belge !

N’hésitez pas à nous rejoindre sur nos réseaux Facebook et Instagram pour rester informé des prochaines interview !

Qu'en as-tu pensé ?

9 Points
Like Dislike

Écrit par Kotplanet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0
logo bapcha

Étudiant entrepreneur belge : Bapcha et ses goodies personnalisés et durables

Pexels Trinity Kubassek - Des jeunes qui font la fête - Les festivites estudiantines qui manquent le plus aux etudiants

Quelle est la festivité estudiantine qui manque le plus aux étudiants ?