in ,

Un job étudiant à tout prix ?

@Pexels - Tima Miroshnichenko

Le job étudiant est enfin possible à 100% après deux années compliquées liées à la crise sanitaire. Pour ce nouveau départ, Kotplanet, le média digital dédié à la vie étudiante, a demandé aux étudiants comment se sentent-ils concernant le fait de jober ? Quels postes occupent ces étudiants ? À quelle fréquence doivent-ils travailler ? Et surtout, est-il si facile de trouver un job étudiant aujourd’hui

Se bouger pour réellement faire la différence

Pour obtenir un job étudiant, il n’y a pas de secret : il faut postuler. Préparer un CV et une lettre de motivation en béton pour parvenir à trouver un job sympa. Léa, étudiante de 19 ans, considère avoir facilement trouvé du travail parce qu’elle s’en est donné les moyens. “Tous les jobs que j’ai eu ont été faciles à trouver parce que j’ai envoyé plusieurs CV et j’ai contacté les bonnes personnes”. Les expériences précédentes peuvent changer la donne. C’est le cas de Sarah, étudiante de 19 ans qui, avant de travailler dans un bowling, a été serveuse dans un karting, vendeuse dans un magasin de sport, friterie et ouvrière communale. “Selon moi, mes expériences professionnelles passées m’ont permis de me distinguer”. Manon, étudiante de 20 ans , voulait se trouver un job par elle-même cette année : “je n’avais jamais fait de recherche de job étudiant par moi-même, ça a toujours été donné et les portes se sont ouvertes parce que j’étais « la fille de » et pas parce que je cherchais”. À son arrivée à l’université en psychologie, Manon voulait se trouver un travail pas loin de son campus et ce ne fut pas chose facile.J’ai contacté plusieurs agences d’intérim, j’ai postulé sur pleins d’annonces, pour recevoir pendant longtemps la même réponse: on a rien pour le moment”. Après plusieurs semaines de recherches, Manon tente sa chance sur une publication facebook et c’est enfin son tour. Mais il ne suffit pas de trouver un job, il faut savoir le garder. Manon explique : “avec les examens qui approchent, je suis de plus en plus occupée et mon employeur me demande mes disponibilités. Je sens que je peux très vite être sur la sellette si je ne me rend pas assez disponible”.

Un ou plusieurs jobs étudiants ?

Pour beaucoup, tout dépend du nombre d’heures demandés par l’employeur. Léa compte bien avoir deux jobs étudiants cette année. Elle estime avoir le temps puisqu’elle a arrêté ses études. Elle peut garder le statut d’étudiant et est libre en semaine ce qui la rend disponible : “je travaille dans un magasin de déco. Ils cherchaient un CDD de remplacement de 18h, j’ai déposé mon CV et j’ai tout de suite été contactée pour être engagée, j’y travaille maintenant toutes les semaines”. Pour son deuxième job, il ne reste que quelques détails : “je n’ai pas encore toutes les réponses mais l’agence d’intérim avec laquelle je travaille devrait me donner un avis positif dans quelques jours”. Contrairement à Léa, Sarah se concentre sur un seul job qu’elle n’a pas eu de mal à décrocher. “J’avais vu qu’un bowling cherchait des étudiants et comme j’allais devoir imprimer mon CV, je me suis dit : autant en imprimer plusieurs et en distribuer à différents endroits”. Le lendemain, sa recherche portait déjà ses fruits et elle travaille maintenant comme étudiante fixe et preste parfois 40h/semaine pendant les congés. Manon doit elle aussi presté un certain nombre d’heures fixé par l’employeur : “c’est d’office 9h et c’est soit de 6h du matin jusqu’à 15h ou soit 15h jusqu’à minuit”.

Postuler sans jamais avoir de réponse

Léa, Sarah et Manon ont pu trouver du boulot mais ce n’est pas le cas de tous. Yasmine déplore le manque de suivi des employeurs et des agences de recrutement. “J’ai déposé des CV dans des magasins de vêtements et d’alimentation, dans des fast foods. J’ai aussi postulé sur des sites dédiés, je me suis inscrite dans des agences d’intérim. Dans la majorité des cas, on ne reçoit pas de réponse ou on nous dit simplement qu’ils ne feront pas suite à notre demande”. Yasmine a également opté pour le dépôt de la candidature en main propre et pour elle le constat reste identique : “soit ils le jettent ou ils vont l’égarer…” Yasmine continuera a chercher jusqu’à trouver le job étudiant qui lui convient : “je veux vraiment trouver un boulot pour mettre un maximum de côté pour bien commencer ma vie d’adulte en profitant de l’avantage salariale lorsqu’on est étudiant”.

En bref, qu’en pense la communauté @Kotplanet sur Instagram ?

700 étudiants ont répondu à notre sondage. Parmi eux, 47% ont un job étudiant. La majorité d’entre eux travaillent pour des raisons financières. Ils s’y rendent plusieurs fois par semaine pour 33% des répondants, 25% ne travaillent qu’une fois par semaine, 11% se rendent à leur job plusieurs fois par mois et 31% n’ont un job que durant les périodes de vacances. Concernant le fait de trouver un job, 36% de chanceux ont trouvé directement au début leur recherche. 51% ont éprouvé des difficultés à trouver. Malheureusement, 13% cherchent encore.

Écrit par Kotplanet

Qu'en as-tu pensé ?

Zes excuses om niet alle zomerfeestjes mee te pakken

Salade de tomates à l'orientale