Les réseaux d’échange de compétences aussi du troc !

Les réseaux d’échange de compétences

Dans les années 70 sont apparus des réseaux d’échanges de troc le RES (Réseau d’échanges de savoirs) et les réseaux d’échanges multilatéraux le SEL (Système d’échange local), échanges des services, savoirs, biens d’objets. Puis vers le début des années 2000 des nouveaux réseaux d’échanges se sont bâtis via des sites sur internet.

Les nouveaux réseaux d’échange de compétences

Avec la baisse du pouvoir d’achat et l’augmentation du coût des services, de nouveaux réseaux d’entraide sont apparus dans les années 2000 dans le but de permettre à leurs membres d’échanger des services. Ces réseaux se sont lancés sur Internet. Les sites utilisent un langage de programmation dynamique et des bases de données qui permettent de rechercher des membres rapidement selon des critères multiples, de s’envoyer des messages électroniques et d’effectuer des transferts de jetons en ligne

Quelles est la différence entre les S.E.L. et les R.E.S. ?

Les Systèmes d’Echanges Locaux forment des réseaux dans lesquels les personnes peuvent échanger des services et des biens. Ils s’apparentent aux R.E.S. de par la similitude de leur fonctionnement et la conviction commune que l’échange entre citoyens est essentiel. Par contre, la distinction entre les S.E.L. et les R.E.S. ne se limite pas à l’objet de l’échange : savoirs (ex. : apprendre à peindre avec quelqu’un) ou biens/services (ex. : faire peindre par quelqu’un). Un simple exemple le démontre : dans les S.E.L., les savoirs sont considérés comme des services (ex. : cours d’anglais).

Liens web :

Liste des SEL en Belgique :

Liste des RES en Belgique :

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.