Etudiants, vivre avec peu d’argent : un défi pas si impossible que ça

Que l'on soit étudiant, jeune travailleur, en colocation ou encore à la maison, de nombreux facteurs peuvent avoir un impact négatif sur notre budget, et on peut vite avoir l'impression qu'on ne s'en sortira jamais.

230

Que l’on soit étudiant, jeune travailleur, en colocation ou encore à la maison, de nombreux facteurs peuvent avoir un impact négatif sur notre budget, et on peut vite avoir l’impression qu’on ne s’en sortira jamais. Et si vivre sans argent paraît être une idée fantasque (après tout, on a pas tous la chance de trouver une carte vers une société autonome comme Dicaprio dans La Plage) nous avons tout de même quelques conseils à te donner pour optimiser ton budget et réduire tes dépenses, pour que tu arrives enfin à joindre les deux bouts.

On troque

Le troc est un très bon moyen d’économiser, puisque tu te contentes d’échanger un objet contre un autre (d’une valeur plus ou moins égale) au lieu d’acheter ce dont tu as besoin. Ce qui est top avec l’échange, c’est que ce système marche à différentes échelles : tu peux tout à fait faire du troc au sein de ta famille ou avec tes amis. Et si ce que tu recherches est assez spécifique ou que tu veux voir ce que les autres proposent, n’hésite pas à aller voir sur Facebook notamment, la plupart des villes/régions ont aujourd’hui leur propre groupe de troc en ligne.

On donne une seconde chance aux objets

Les communes, universités, et même les particuliers organisent parfois des événements durant lesquels un certain type de marchandise de seconde main est vendu à petit prix. Si tu appréhendes de faire une dépense trop importante et de ne pas pouvoir finir le mois ensuite, tu pourrais peut-être jeter un œil du côté des bourses aux livres/vélos/vêtements, etc. C’est surtout vrai si tu es étudiant et que le début de l’année est très difficile à passer à cause de toutes les dépenses à prévoir, que ce soit au niveau de la location d’un appart, l’inscription à la fac, l’achat de livres, et j’en passe.

Pour le reste, n’hésite pas à aller faire un tour du côté des brocantes ou magasins de vente d’occasion; si tu as besoin de meubler ton nouvel appart par exemple, ou que tu dois absolument changer de machine à laver parce que la tienne est arrivée en fin de vie. Le fait qu’un objet soit d’occasion n’est pas forcément synonyme de mauvaise qualité, bien au contraire. Nous vivons aujourd’hui dans une société capitaliste qui veut qu’on remplace ce qu’on possède fréquemment, et les gens se débarrassent souvent d’un frigo, d’un pc portable, d’un canapé en parfait état sous prétexte qu’ils en veulent un neuf. Sois plus intelligent qu’eux et profite de cette opportunité pour faire de bonnes affaires !

On échange les biens ET les services

Cette alternative rejoint le troc, à l’exception prêt que tu n’échanges pas un objet mais un service en échange d’un autre. Tout dépend de tes compétences bien entendu, mais si tu es un peu bricoleur, ou que tu es particulièrement doué en musique ou en maths, tu pourrais peut-être proposer tes services à des voisins/amis/membres de ta famille en échange d’un autre service (ou d’un objet, tout dépend de toi).

On négocie

Lorsqu’on a une petite source de revenus on achète que très peu souvent de la viande, du poisson, ainsi que des fruits et légumes. Et si ces produits étaient moins chers ? Si tu te fiches de l’apparence de tes légumes, ou du fait qu’il faille les consommer rapidement, tu peux tout à fait attendre la fin du marché pour aller voir les commerçants et leur demander si tu pourrais acheter leurs invendus. Ils cassent généralement les prix pour se débarrasser de leur trop plein qui aurait normalement du partir à la poubelle de toute façon.

Cette idée est valable pour de nombreux produits d’ailleurs; par exemple, si tu as un chat et que la litière commence à te revenir trop cher, n’hésite pas à aller faire un tour à une scierie près de chez toi, on acceptera souvent de te vendre des copeaux de bois en grande quantité et pour très peu cher !

On change son mode de vie

Enfin, si tu as vraiment du mal à joindre les deux bouts et qu’en plus tu as un peu l’âme écolo, tu peux peut-être te lancer dans le minimalisme. L’idée, c’est de vivre avec peu, de faire un maximum de choses soi-même, et tout ça dans le respect de la nature. Il existe notamment de nombreux groupes d’entre-aide sur Facebook où tu trouveras par exemple des recettes pour faire sa lessive soi-même avec du lierre, son shampoing/gel douche avec des produits naturels, son produit à récurer avec du savon noir, etc. Tu verras qu’il y a une alternative écolo et économique pour presque tout ce que tu achètes déjà prêt à l’emploi, à toi de voir jusqu’où tu veux aller ensuite.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.