Introverti à l’unif : Comment gérer sans culpabiliser

161

De nos jours, on grandit tous en regardant la télé et des films idiots qui nous promettent une vie remplie d’amis pour la vie, de fêtes jusqu’au bout de la nuit, d’argent et même d’une moitié qui nous aime sincèrement. Spoiler alert : la vie réelle n’est pas franchement comme ça. C’est d’autant plus vrai quand il s’agit de la fac. On s’en fait tout un monde en pensant que c’est LE changement d’une vie, LE moment à ne pas rater. Un moment encore plus effrayant quand on est introverti : on a tendance à se mettre la pression en se disant qu’il faut absolument se faire des potes, qu’il faut absolument aller aux soirées d’intégration, etc.

Si tu es dans cette situation, tu comprends mieux que tout le monde de quoi je parle. Et moi aussi, je te comprends. Voici quelques conseils pour bien gérer ton entrée à la fac si tu es un vrai timide.

Ne te force pas

Le conseil le plus important que je puisse te donner, c’est surtout de ne pas te forcer. S’il est vrai qu’il est parfois essentiel de se pousser un peu lorsqu’on se laisse envahir par la flemme et qu’on reste enfermé chez soi pendant des jours; il est important de trouver un juste équilibre.
Tu as envie de te faire des amis, certes. Mais ce n’est peut-être pas la peine de forcer des amitiés avec des personnes avec lesquelles tu n’as rien en commun et avec qui tu n’apprécies pas vraiment être, si ? Il vaut peut-être mieux te contenter de fréquenter les personnes avec lesquelles tu te sens bien plutôt que de t’imposer un stress supplémentaire en te forçant à traîner avec des gens qui ne t’intéressent pas.

Tu as envie de sortir, de t’intégrer, certes. Mais si les lieux bondés te fatiguent et que le fait de rencontrer de nouvelles personnes te stresse, il vaut peut-être mieux limiter les sorties. Lorsqu’on t’invite à une fête, demande-toi toujours si tu as vraiment envie d’y aller ou si tu cèdes sous la pression de groupe. Et si ça ne te dis pas plus que ça, pourquoi ne pas rester chez toi et prévoir un petit truc entre amis à la place ? Même si vous n’êtes que trois, je suis sûre que tu passeras un super moment.

Bref, l’idée, tu m’auras comprise, c’est de t’écouter : fais ce que tu as envie de faire uniquement, et ne te laisse pas empoisonner par la pression de groupe. Vis ta vie pour toi et tu verras que tu en seras beaucoup plus heureux; tu rencontreras aussi très certainement des personnes avec lesquelles tu lieras des relations plus profondes.

Sors de ta zone de confort sans te pousser

Alors oui, comme évoqué précédemment, il est important de ne pas se forcer; cela dit il ne faut pas s’enfermer dans une petite routine de papi non plus. Tu peux tout à fait profiter de ce changement pour essayer de nouvelles choses, rencontrer de nouvelles personnes et t’amuser. Encore une fois, il ne faut pas te pousser, mais pourquoi ne pas te donner un petit objectif tous les mois, voire semaines ? Quelque chose de simple, tel que « Ce mois-ci je rencontre une nouvelle personne. » ou « Ce mois-ci je vais faire la fête dans un nouvel endroit. » Ce genre de démarche te permettra de sortir doucement de ta coquille, sans que cela ne soit trop violent ni fatiguant. Courage !

N’en fais pas un drame

Enfin, et comme toujours; il est important de relativiser. La fac ne dure pas toute la vie, et personne n’a besoin d’y aller pour vivre à fond. Alors on se détend et on dédramatise. Le mieux c’est encore de laisser les choses se faire, tu verras qu’il n’y a aucune raison pour que ça se passe mal. Comme très souvent dans la vie, la situation n’est compliquée que parce qu’on la complique. Souviens-toi de ça et je suis sûre que tout ira bien.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.