Je veux arrêter l’unif : 4 conseils avant de sauter le pas

3 035

L’université est aujourd’hui un passage obligé pour de nombreux jeunes; et si du temps de nos parents ou grands-parents, le parcours type était plutôt école, lycée, travail, aujourd’hui avoir un diplôme est presque obligatoire pour pouvoir progresser dans la vie. D’ailleurs, je suis sûre qu’à toi aussi, on a rabâché la même chose pendant toute ton adolescence « Fais des études si tu veux pas finir au McDo ».

Et si les jeunes ont de plus en plus de mal à trouver leur voie dans un monde interconnecté où les frontières disparaissent petit à petit et où les opportunités sont infinies, ils finissent souvent à l’université « par défaut », et se demandent vite ce qu’ils font là.

Si tu es dans cette situation et que tu penses à arrêter la fac, voici quelques conseils à garder en tête avant de tout envoyer balader :

1. J’en parle

Il est important de parler de ton choix à quelqu’un, qu’il s’agisse d’un professeur ou d’un ami. Choisis quelqu’un qui saura être objectif et te conseiller au mieux. Dans la vie, on est souvent confronté à des choix difficiles qu’il vaut parfois mieux faire après une discussion avec un tiers qui n’est pas concerné par le soucis en question et qui saura donc te conseiller sans laisser ses émotions influencer son jugement. Cette démarche est parfois vitale pour la simple et bonne raison qu’il est difficile de prendre du recul et d’être objectif avec soi-même. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit d’une décision qui pourrait changer ta vie entière. Alors ne te laisse surtout pas emporter par les émotions et ta frustration. Au contraire, respire un bon coup, et explique ce que tu ressens à quelqu’un de confiance pour avoir un avis extérieur et neutre. C’est de là que ta réflexion doit commencer.

2. Je me concentre sur autre chose

Avant de rejeter tes études dans leur globalité en te disant que ça ne vaut pas le coup, que c’est pourri, que tu perds ton temps; essaie de varier au maximum tes activités au sein et en dehors de la fac pour mieux supporter les cours. C’est surtout vrai si tu as envie d’arrêter sans savoir quoi faire d’autre. Il vaut mieux supporter la fac et faire de ton mieux tant que tu n’as pas de projet en tête plutôt que d’arrêter sur un coup de tête et de te retrouver sans rien. N’hésite pas à rejoindre des groupes/club (au sein ou en dehors de la fac), sors voir/rencontrer du monde, commence une nouvelle activité…; bref, amuse-toi. Le piège c’est de te renfermer sur toi-même et de rester seul avec tes pensées noires et ta frustration. Essaie de t’occuper un maximum pour que ta vie ne se résume pas à CE truc que tu détestes faire, ça t’évitera de devenir fou et ça t’aidera surtout à RELATIVISER.

3. J’envisage une réorientation

Le fait est que la raison numéro 1 pour laquelle un étudiant se sent mal dans sa peau, c’est son orientation. Si tu as choisi une filière qui ne te plaît pas, il y a de fortes chances pour que tu aies vite envie d’arrêter. Mais avant de sauter le pas, pense à la réorientation. N’hésite pas à aller voir un conseiller d’orientation qui pourra te conseiller, et si ce n’est pas suffisant, fais des recherches de ton côté. Qu’est-ce qui te passionnes ? Qu’est-ce qui t’intéresses ? Qu’est-ce que tu ne te vois surtout pas faire ? Qu’est-ce que tu te verrais bien faire ? Même si tu n’as pas de métier en tête, étudier un domaine qui t’intéresses te facilitera déjà grandement la vie jusqu’à ce que tu trouves ta voie.

4. Je pars en voyage

Et si tu es complètement déprimé, que tu dois lutter chaque matin pour te motiver à aller à la fac et que le fait de tout arrêter te démanges de plus en plus; il est peut-être temps de faire un changement radical. Parfois, le problème ne réside pas uniquement dans les cours que tu suis, mais aussi dans ton environnement : la ville, les gens que tu fréquentes (ou es forcé de fréquenter), le système dans lequel tu es enfermé, bref… Tu m’auras comprise, parfois le problème est bien plus complexe, et le fait de s’éloigner un peu du dit problème peut te faire du bien. Si tu es dans cette situation et que ton ras-le-bol est généralisé, n’hésite pas à t’inscrire pour partir en Erasmus ou à regarder les autres programmes d’échange proposés par ta fac. Le fait de voyager, de rencontrer de nouvelles têtes et de faire de nouvelles choses pourra peut-être t’ouvrir de nouveaux horizons et te remonter le moral tout en t’aidant à mieux supporter les cours.

5. Je fais une pause

Enfin, si tu as lu tous les conseils ci-dessus et que tu te dis toujours que la seule solution pour toi c’est d’arrêter la fac, prends le temps de faire une pause avant de démissionner pour de bon. Parfois, tout ce dont on a besoin c’est d’un peu de calme et de temps pour réfléchir. Parfois, il faut se prendre une bonne claque pour rebondir. Qui sait, tu as peut-être besoin de te confronter à la réalité du marché du travail pour trouver ta voie ou te remotiver, ou tu as peut-être besoin de voir à quel point c’est déprimant de ne rien faire de ses journées pour repartir du bon pied.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.