Étudier ou entreprendre… pourquoi choisir ?

« L’avantage d’être un junior, c’est qu’on a la motivation de mener à bien son projet. L’inconvénient d’être un junior, c’est que l’on n’a pas l’expérience. L’avantage d’être un senior, c’est qu’on a l’expérience pour mener à bien son projet. L’inconvénient d’être un senior, c’est que l’on n’a pas la motivation pour mener à bien son projet. »

Cette phrase, je l’ai entendue d’une personne avec qui j’ai eu la chance de travailler. Bien que quelque peu réductrice (on peut bien entendu rencontrer des seniors motivés et des juniors avec de l’expérience), elle reflète très bien une certaine idée reçue. Un étudiant doit étudier et puis gagner son expérience.

Dès lors, comment faire valoir son projet ? Comment mettre en avant ses idées sans les voir s’étouffer dans l’œuf au premier obstacle ?  Il est aujourd’hui très compliqué d’avoir une activité professionnelle sans établir au préalable un business plan, déclarer des statuts, un plan marketing ou tout simplement un réseau de contacts. On pourrait se dire « J’étudie d’abord, je prends de l’expérience après ». Mais si on a un projet, une idée qu’on pense innovante et qui pourrait apporter un plus à notre société, pourquoi attendre ?

Dans cette optique, une ASBL a vu le jour au sein de l’Université Catholique de Louvain, « UStart » dont le cheval de bataille est de donner à chacun la possibilité de voir son projet entrepreneurial aboutir en apportant des solutions aux nombreuses contraintes pouvant se dresser entre l’étudiant et l’entrepreneur.

Afin de promouvoir leur action, Ustart a publié les premières vidéos d’une longue série nommée HDUS « How did you start ? ».

A découvrir aussi:

Le concept ? Rencontrer des étudiants afin qu’ils exposent le projet qui leur tient à cœur. Sous la forme d’une courte vidéo d’introduction et d’une interview, le but étant de convaincre les porteurs d’idées de se lancer. Car une idée, bien qu’excellente, si elle est cloisonnée dans une seule tête, elle reste éternellement une idée.

La première vidéo présente le projet « Prends-en de la graine » d’Alicia Verspecht, fondatrice, et de Manuèle Robin, son associée. Un bar à céréales visant à apporter des petits-déjeuners complets et équilibrés aux étudiants sur le site de Louvain-la-Neuve. La touche novatrice ? C’est vous  qui sélectionnez en ligne les ingrédients de votre prochain petit-déjeuner.

Dans ces vidéos, que vous pouvez voir ci-dessous, Alicia répond à quelques questions concernant son projet, allant des questions pratiques comme le statut d’entrepreneur jusqu’à des témoignages plus personnels tel que l’idée originale du projet. Afin d’en savoir un peu plus sur son projet, nous avons rencontré Alicia pour en savoir un peu plus sur la genèse de son projet. Elle nous a évoqué ses craintes, son parcours, ses ambitions, mais aussi l’expérience enrichissante que lui procure ce projet qu’elle cherche à mettre en avant.

Lors de notre discussion, elle explique être passée « l’Yncubator », situé à Louvain-La-Neuve, un «incubateur » d’idées dédiés aux étudiants qui ont le souhait d’entreprendre et qui ne savent pas dans quelle direction se lancer.

« Sans l’Yncubator, j’aurais eu beaucoup de mal à amener le projet où il en est aujourd’hui. »

Pour finir, La question inévitable à lui poser était bien évidemment « Que conseiller à quelqu’un qui hésite à se lancer ? ».  La réponse, sans ambiguïté, reflète bien l’esprit d’Alicia par rapport à Prends-en de la graine : « C’est très simple, n’hésitez pas et lancez-vous ! ».

Si l’idée d’un bon bol de céréales concocté sur mesure te mets l’eau à la bouche, rendez-vous le 8 mai prochain à LLN pour y rencontrer Alicia.

Tu as un projet, une idée mais tu ne sais pas comment te lancer ? File rencontrer l’équipe de Ustart Belgium ! Ou bien rejoins l’Yncubator.

Vous pourriez aussi aimer