Comment survivre à la vie en collocation ?

Que tu la choisisses ou que tu n'aies pas d'autre choix, la vie en collocation peut vite se transformer en cauchemar

41

Que tu la choisisses ou que tu n’aies pas d’autre choix, la vie en collocation peut vite se transformer en cauchemar. Même en t’installant avec des potes, tu réaliseras vite qu’on ne connait jamais vraiment une personne avant d’avoir vécu avec elle.

Voici quelques conseils pour faire en sorte que tout se passe pour le mieux.

Choisis bien tes colocs

Même si tu t’installes avec des gens que tu ne connais pas, n’hésite pas à prendre ton temps pour apprendre à les connaître ou au moins leur poser quelques questions sur le fonctionnement de la coloc. On a tous des attentes différentes quant à la vie en communauté, et le mieux pour vivre en harmonie avec d’autres gens c’est encore de savoir à quoi s’attendre, et de passer son chemin si les règles de base ne nous conviennent pas.

Si tu t’installes avec un ou plusieurs potes, ça vaut aussi le coup de planifier votre vie en communauté et de vous mettre d’accord sur certains points avant même d’emménager. Ce n’est pas parce que vous vous entendez bien dans la vie de tous les jours que vous allez pas vous porter sur les nerfs une fois installés ensemble !

Le respect, la clé d’une vie en harmonie

Ouais je sais, t’as l’impression d’entendre ta mère. Mais lorsqu’on ne vit pas tout seul, les disputes sont vite arrivées, et il vaut mieux faire quelques efforts pour préserver une bonne atmosphère dans la coloc plutôt que d’en arriver à un point où tu auras juste envie d’étrangler tes colocs.

– Fais attention à ne pas faire trop de bruit après 20h, et même dans la journée si tu sais que tes colocs travaillent/révisent/etc. N’hésite pas à utiliser des écouteurs si tu veux regarder un film ou écouter de la musique, et à moins que tu parles à ta grand-mère de 90 ans au téléphone, t’as pas besoin d’hurler dans tout l’appart pour te faire entendre.

– Ne touche pas aux affaires de tes colocs sans leur permission, surtout si tu ne sais pas comment ils prendront le fait que tu aies mangé leur dernier cookie. Quand on vit avec des gens qu’on ne connait pas, le stress peut vite s’accumuler et le moindre petit incident peut générer une dispute complètement disproportionnée. Inutile de créer des tensions pour rien !

– N’invite personne à la coloc à moins que tout le monde ne soit d’accord. Je t’entends déjà me dire « C’est chez moi, je paye une partie du loyer, j’ai bien des droits. » Oui bien sûr, mais disons plutôt que c’est AUSSI chez toi, comme c’est chez tes autres colocs. Leur avis compte autant que le tien, et il va donc falloir apprendre à faire des compromis. Certaines personnes aiment avoir leur petite intimité et pourraient être agacées de te voir rentrer avec 5 personnes alors qu’elles sont posées en pyj’ sur le canap à regarder Game of Thrones.

Prépare-toi à devoir accepter tes responsabilités

Tu veux te mettre en coloc, d’accord. Mais vivre en communauté ça veut aussi dire qu’on doit partager un certain nombre de choses.

– Ne rechigne pas à faire le ménage. Soit vous décidez de partager les tâches, soit vous êtes assez responsables pour prendre l’initiative de faire un petit peu chacun de votre côté. Peu importe le système mis en place, ne t’attends pas à ce que maman soit derrière toi et laisse tout passer. T’es adulte, donc il va falloir prendre l’habitude de passer un petit coup de balai et de faire une machine de temps en temps. Ouch.

(Mais tu peux te dire que tu t’en fiches si tu préfères être détesté(e) par toute la maisonnée. C’est sympa aussi !)

– Paye ton loyer dans les temps. Personne n’aime devoir courir après le fric des autres. Ça peut vite être embêtant, et encore une fois, ça peut générer des conflits. Ne procrastine pas sur ce point, et n’essaie pas non plus de négocier : « Ouais mais moi j’ai une plus petite chambre… » « Ouais mais moi je fais plus que les autres… » « Ouais mais moi j’étais pas là pendant deux semaines… » On s’en fiche. Lorsqu’un coloc ne paye pas son loyer, c’est les autres qui doivent compenser et je peux t’assurer que ça va vite se retourner contre toi.

Il en va de même pour la nourriture. Si vous décidez de faire des courses en commun et d’ensuite diviser le prix total par le nombre de colocs, ne vient pas faire la râpe à négocier parce-que « Mais moi je me lave les cheveux qu’une fois tous les trois mois, j’avais pas besoin de shampoing. » (Beurk)

Sois un bon coloc !

Bien entendu, pour que tout se passe bien il faut minimiser les tensions et éviter les conflits, mais tu peux aussi avoir de petites intentions sympas et être BIEN ÉLEVÉ ! (Et ouais.)

– N’hésite pas à prendre quelques initiatives : Si tu as envie de faire le ménage alors que ce n’est pas ton tour, grand bien t’en fasses ! Si tu as envie de cuisiner pour tes colocs qui sont au bord de la crise de nerfs à cause des exams, n’hésite plus, tu deviendras vite le Dieu de votre coloc !

– Apprends à communiquer : Lorsque quelque chose ne va pas, n’hésite pas à en parler tout de suite mais surtout calmement, pour éviter que le conflit ne prenne des proportions énormes. Par ailleurs, si une dispute éclate entre deux de tes colocs, n’hésite pas à calmer les choses si c’est possible. La clé est de ne pas prendre parti et d’essayer de régler le problème sans que personne ne se sente lésé.

– Apprends à connaître chacun de tes colocs : Pour que tout se passe bien, il vaut mieux devenir plus ou moins proche de tous les membres de la coloc, au moins pour savoir où sont leurs limites. Qui sait, tu te feras peut-être de super potes !

 

Source :

https://giphy.com/

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.