En couple dans son kot, bonne ou mauvaise idée?

Comment vivre en harmonie et en colocation...

6 872

Tu étais célibataire en arrivant dans ta coloc, et tu n’avais pas prévu de te mettre en couple. Seulement, l’amour, ça ne se contrôle pas. Le hic, c’est que lorsqu’on vit en communauté, il faut penser aux autres autant qu’à soi-même. Alors, que faire si tu craques sur un de tes colocs ?

Officialisez les choses

Si vous décidez de vous mettre ensemble, il est avant tout très important d’officialiser les choses. Plutôt que de vous rendre la vie impossible à vous cacher et à essayer de ne pas éveiller les suspicions, mettez une personne de confiance dans la confidence. Ça vous permettra de prendre la température et vous pourrez ensuite en parler aux autres. Par ailleurs, il est inutile de réunir une assemblée pour faire votre annonce, il s’agit de votre couple, pas d’un projet de loi épineux. Il vaut mieux ne pas trop attirer l’attention pour éviter qu’on vous vole dans les plumes. Et puis on ne vit pas en dictature non plus, donc ne vous montez pas la tête et profitez tous les deux d’un moment de calme pour aborder le sujet avec chacun de vos colocs. Écoutez ce qu’ils ont à dire, et surtout rassurez les : votre couple ne changera rien dans la coloc !

Le respect, c’est essentiel !

Même si tes colocs se fichent pas mal du fait que tu te sois mis en couple, ils peuvent finir par être agacés si toi et ta moitié vous comportez comme si vous étiez chez vous. Le respect est essentiel pour vivre en harmonie, et c’est d’autant plus vrai lorsqu’il y a un couple dans la coloc. Évitez d’être trop l’un sur l’autre dans les parties communes, à tout le temps vous câliner ou vous embrasser, même si ça n’a rien de choquant en soit, ça peut vite devenir agaçant pour un coloc qui doit tenir la chandelle. Attention à ne pas faire trop de bruit la nuit non plus. Même si vous avez le droit de vivre votre amour, entendre ses colocs faire l’amour dans la chambre d’à côté, c’est presque aussi traumatisant que de comprendre que tes parents couchent toujours ensemble.

Ta moitié ne fait pas officiellement partie de la coloc ?

Il se peut que tu rencontres quelqu’un en dehors de ta coloc et que cette personne commence à passer de plus en plus de temps chez toi. Même si tes colocs sont ok pour que tu ramènes du monde, ça peut vite devenir problématique si ta moitié passe plus de temps chez vous que chez elle. Dans ce cas, une discussion s’impose : soit tu décides de voir ton copain ou ta copine dehors ou chez lui/elle, soit il/elle doit contribuer aux frais de la coloc. Bah oui, si cette personne dort chez toi 6 nuits par semaine, qu’elle dévalise le frigo, qu’elle se douche chez toi, il est tout à fait logique qu’elle participe aux frais de la maisonnée. Encore une fois, c’est une question de respect, et c’est essentiel pour ne pas déranger l’harmonie de la colocation.

Si vous rompez…

Et oui, je sais que quand on se met avec quelqu’un on a rarement envie de penser à la rupture, mais je suis désolée de t’annoncer que non seulement tu es adulte mais qu’en plus tu vis en communauté. Du coup, tu dois penser à tout pour faire en sorte que les décisions que TU prends ne se répercutent pas sur les autres. Si tu es en couple avec un de tes colocs, la rupture pourrait créer des tensions et faire éclater le groupe entier. Il faut donc aborder ce moment intelligemment et surtout avoir une discussion sérieuse avec ton ex en devenir (ouch). Essayez de faire en sorte de rester en bons termes après votre séparation, et de ne pas vous mettre à critiquer l’autre dans son dos. Vos colocs n’ont pas envie de se retrouver au milieu de votre conflit et d’avoir l’impression de devoir prendre parti. Et si l’un de vous a fait quelque chose de grave et que vous ne pouvez vraiment plus vous supporter, il faudra peut-être négocier pour que l’un des deux quitte la coloc. (bah oui, il fallait y penser avant de tromper ta moitié) La rupture quand on vit en communauté, c’est un peu comme un divorce finalement. Les choses peuvent vite se transformer en cauchemar, essaie donc de gérer ta relation avec maturité !

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.