Les 10 types de colocataires que tu rencontres

Les personnes que nous sommes amenés à rencontrer dans le cadre de notre colocation peuvent se rapprocher de certains stéréotypes, dont voici les 10 plus courants...

191

Les personnes que nous sommes amenés à rencontrer dans le cadre de la colocation peuvent se rapprocher de certains stéréotypes, dont voici les 10 plus courants…

Les profils courants de colocataires

Le fêtard est le colocataire qui aime organiser des soirées régulières, parfois en pleine semaine et très souvent durant le weekend. La cohabitation peut s’avérer difficile s’il ne prend pas la peine de prévenir ses colocataires !

Le fantôme est le colocataire qui est censé vivre avec toi et que tu ne croises que rarement. Il a l’avantage d’être très discret.

Le colocataire maniaque pourrait te mener la vie dure si tu es plutôt du genre à laisser trainer tes affaires. Quoi qu’il en soit, pour une colocation réussie, il faut répartir équitablement les tâches ménagères !

À l’inverse, il y a aussi le colocataire qui ignore ce qu’est un aspirateur et qui range ses affaires en les poussant sous le lit. Il s’agit du colocataire « bordélique ».

Le colocataire partageur aime tout partager : ses playlists, ses affaires, tes affaires la salle de bain, la télévision… Il va souvent de pair avec le colocataire un peu trop visible qui ne ferme jamais la porte de sa chambre et apprécie de se balader en tenue légère, ou en tenue d’Adam.

Le colocataire « ours des cavernes » est très casanier, il ne sort presque jamais et a tendance à vivre reclus dans sa chambre. Ses contacts sociaux sont souvent limités, ce qui pourrait devenir inquiétant.


Par ailleurs, on peut aussi croiser le colocataire bavard qui aime parler, échanger sur sa journée et qui est toujours accompagné d’amis. Si la communication est essentielle, un peu de calme ne fait jamais de mal.

Enfin, tu pourras aussi rencontrer des colocataires effrayants qui aiment vivre dans le noir et qui verrouillent toujours leur chambre lorsqu’ils partent, si bien qu’ils parviennent à avoir l’air de véritables tueurs en série.

Pour finir, il y a le colocataire-comptable qui compte absolument tout, jusqu’à la vingtaine de centimes empruntés la semaine passée.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.