Tout ce qui va te manquer après avoir quitté le nid familial

Ah, la liberté, l'indépendance, c'est magnifique ! Certes. Cela dit, une fois qu'on habite seul, on se rend vite compte de tous les avantages dont on bénéficiait en vivant avec nos parents.

1 251

Ah, la liberté, l’indépendance, c’est magnifique ! Certes. Cela dit, une fois qu’on habite seul, on se rend vite compte de tous les avantages dont on bénéficiait en vivant avec nos parents. Et oui, c’est bête, mais on réalise souvent combien on avait de la chance qu’une fois qu’elle a tourné. Moment nostalgie, voici ce qui va te manquer le plus une fois que tu auras ton chez toi.

L’espace

Bah oui, il faut dire qu’avec le salaire qu’ont tes parents, tu peux pas rivaliser. Toi, l’étudiant ou le jeune qui rentre à peine dans la vie active, vivant dans ton 20 m2, ne regrettes-tu pas la surface dont tu profitais chez tes parents ? Le bonheur d’avoir une cuisine séparée des pièces de vie ? La magie d’avoir une vraie chambre, et un vrai canapé ? Et oui… C’est vrai qu’on renonce à beaucoup de choses quand on décide de s’installer seul. Mais bon, au moins tu décides du programme télé, c’est déjà ça.

Le partage

Parce-que oui, même si vivre avec ses parents et frères et sœurs c’est pas facile tous les jours, il faut admettre que vous avez passé beaucoup de bons moments ensemble. C’est sûrement l’une des choses qui te manquera le plus, surtout qu’on peut vite se sentir un peu seul quand on s’installe dans son premier appart. Tu vas même finir par penser avec nostalgie aux repas de famille, parce-que même si ça peut vite se transformer en cauchemar, ce sont de vrais moments de partage, et la qualité de la bouffe rattrapait quand même l’ambiance.

Et puis, vivre avec sa famille a quand même quelques avantages, tu peux emprunter ce dont tu as besoin à tes frères et sœurs, tu as toujours quelqu’un à qui parler si tu t’ennuies, tu n’as pas à jouer aux jeux-vidéo seul, et si tu as besoin d’aide il y a toujours au moins une personne pour te prêter main forte.

Les bons petits plats

Tu l’as sûrement vu venir à 3 kilomètres, mais il faut avouer que les parents cuisinent souvent très bien. Quand on vit seul, rentrer voir ses parents c’est souvent comme aller au restaurant, t’as l’occasion de manger des choses que tu aurais jamais le courage de faire tout seul, comme une bonne blanquette ou un bon bœuf bourguignon. C’est sûr qu’on se lasse vite des plats cuisinés et des conserves ! Si t’as le courage, tu pourrais quand même demander à ton père/ta mère de t’apprendre quelques trucs.

 Tout ce qui se fait comme par magie

C’est vrai que lorsqu’on quitte le nid assez tard (passé 20 ans, disons) on a sûrement déjà commencé à mettre la main à la pâte. Mais il faut être honnête, la plupart d’entre nous qui avons déménagé après le lycée pour aller à la fac ne donnaient pas franchement de coup de main. Alors oui, tout se faisait comme par magie, que ce soit la cuisine, le ménage, la lessive, le rangement. Et si tu retrouvais pas quelque chose, tes parents savaient toujours où chercher. Tout ça ne marche plus une fois qu’on emménage seul. C’est un vrai choc, je sais. Beaucoup vivent dans le déni une semaine ou deux avant de mettre un pansement sur leur petit cœur brisé et de faire ENFIN le ménage, une lessive, et de cuisiner un vrai repas. On est tous passé par là, c’est normal. Il faut juste un petit temps d’adaptation ! C’est aussi ça, devenir adulte.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.