in ,

4 clichés sur le blocus 

@Pexels - Andrea Piacquadio

Le blocus fait son grand retour ! Il était temps, tu l’attendais avec impatience (ou pas). Souvent peu apprécié par les étudiants, le blocus est victime d’un grand nombre de clichés. Pas très sympa, c’est épuisant pour lui. N’oublie pas que sans sa présence, tu aurais moins de temps pour étudier. On arrête d’être ingrat, il est temps de l’apprécier à sa juste valeur. Pour ce faire, Kotplanet te donne 4 clichés sur le blocus. 

Tu es en bac 1 ? Kotplanet te donne 5 conseils pour réussir son premier blocus.

1/ Pendant le blocus, on n’a pas de vie sociale 

Non, le blocus, ce n’est pas être dans la pénombre de sa chambre étudiante, coupé de toute vie sociale. C’est se fixer des moments où l’on est dans sa bulle et des moments où on ne l’est pas. Bien sûr, pendant cette période, tu vas voir moins de monde, ça va de soi. Cependant, il est totalement possible de garder une vie sociale, crois-nous.

Tu ne nous crois pas ? Kotplanet te dit comment concilier blocus et vie sociale.

2/ Pendant le blocus, on ne fait qu’étudier

C’est bien connu, durant le blocus, on ne fait qu’étudier, rien d’autre ! Fini les sorties, les jobs étudiants et autres folies. On laisse la place aux syllabi et aux longues journées d’étude. En voilà un beau cliché ! Si tu n’es pas à la dernière minute, pendant le blocus, tu auras le temps de faire d’autres choses. C’est d’ailleurs mieux pour toi, si tu ne fais qu’étudier, tu risques de devenir fou. En étant bien organisé, tu peux faire en sorte que ton blocus ressemble à des journées de cours du point de vue horaire.

3/ Le blocus c’est épuisant

Un des grands clichés qu’ont les étudiants sur le blocus, c’est qu’il est épuisant. Bien évidemment, c’est plus fatigant que des vacances, on ne va pas se mentir. Cependant, si tu t’y prends correctement, tu ne vas pas en ressortir avec trois kilomètres de cernes en dessous des yeux. Heureusement, parce que derrière, tu dois encore assumer tes examens.

4/ Le blocus, c’est chiant 

On ne peut pas te le retirer, il y a plus excitant dans la vie que de passer des heures à étudier. Cependant, ça ne va pas dire que le blocus est forcément quelque chose de chiant. Tout dépend de la façon dont tu l’abordes, et comment tu l’organises. Si tu te dis que c’est chiant avant même de commencer, alors oui, ça sera chiant. Cependant, si tu essaies de trouver du plaisir dans le processus, ton blocus ne sera pas si pénible. 

Des clichés sur le blocus, on aurait pu encore en citer plein, mais il est l’heure pour toi de retourner étudier. Courage pour ton blocus et tes examens, tu vas tout déchirer ! 

Pour plus de contenus sur ta vie étudiante en Belgique, rends-toi sur notre compte Instagram et TikTok

Written by Rémi D

What do you think?