in ,

Découvre la NBA en 4 questions

À toi l’amoureux de sport, toi qui trépigne d’impatience à l’idée de l’approche d’un match de Ligue des Champions, du début de Roland Garros, qui frissonne devant l’arrivée des coureurs sur les Champs-Elysées fin juillet. À toi surtout, qui te sens perdu depuis bientôt un mois, parce que l’intégralité des matchs, tournois, courses et autres compétitions a été soit suspendue, soit reportée, soit, comble de l’horreur, annulée. C’est donc toi que j’invite à venir découvrir un sport et surtout un championnat relativement peu connu en Europe, mais qui n’a plus rien à prouver outre-Atlantique, je parle bien entendu de la plus grande compétition de basketball : la NBA. La grande ligue a un fonctionnement bien à elle qui peut paraître très particulier pour nous, amateurs de football. Je vais donc tenter de vous expliquer les quelques rouages principaux de la National Basketball Association en répondant à 4 grandes questions.

1/ LA NBA : à quoi ressemble le calendrier ?

Une saison NBA est divisée en deux parties. La saison régulière se tient de fin octobre à mi-avril. Une fois la saison régulière terminée, les meilleures équipes atteignent les playoffs qui se concluent par les finales NBA au mois de juin. La NBA prend ensuite ses vacances jusqu’au début de la saison suivante.

2/ La NBA : c’est quoi cette histoire de conférences ?

Je ne vous apprends rien en disant que le territoire des Etats-Unis est immense. Pour tenter de limiter les déplacements et éviter les gros changements de fuseau horaire pour les joueurs, la NBA se divise d’abord en deux conférences de 15 équipes. La conférence Est avec, par exemple, les équipes de New York et de Washington, et la conférence Ouest avec notamment les équipes de Dallas et de San Francisco. Chaque conférence est ensuite séparée en 6 divisions regroupant chacune 5 équipes, selon leur proximité géographique. Durant la saison régulière, chaque équipe affronte deux fois chaque équipe de l’autre conférence (une fois à domicile et une fois à l’extérieur), 4 fois chaque équipe de sa division ainsi que 6 des 10 autres équipes de sa conférence, et 3 fois les 4 équipes restantes. En additionnant tous ces matchs, on atteint un total de 82 matchs. Etant donné que le match nul n’existe pas en basket, en fin de saison régulière, toutes les équipes présentent un bilan rapportant combien de matchs ils ont gagné sur la saison (si une équipe a gagné 58 matchs sur la saison, son bilan sera de 58-24).

3/ La NBA : comment ça fonctionne les playoffs ?

16 équipes sur 30 accèdent aux playoffs. L’équipe de chaque division présentant le meilleur bilan est automatiquement qualifiée pour les playoffs, et les 5 équipes avec le meilleur bilan de chaque conférence prennent les places restantes. L’on se retrouve alors avec 8 équipes par conférence qui vont s’affronter pour accéder au titre suprême. Dans chaque conférence, le 8e meilleur bilan affronte le meilleur bilan, le 7e affronte le 2e et ainsi de suite. Il s’agit là des quarts de finales de conférence. Le vainqueur de ces affrontements est le premier à gagner 4 matchs. En cas d’égalité à 3 victoires partout, la série se décide dans un « Game 7 » épique !
Les vainqueurs avancent en demi-finale de conférence, puis en finale de conférence selon le même système. Les champions de conférence s’affrontent enfin dans le moment le plus attendu de la saison : les finales NBA. Le premier à quatre victoires remporte alors le tant convoité titre national, et chaque joueur de l’équipe gagnante reçoit une bague de champion.

4/ La NBA : ça existe le ballon d’or ?

Non, pas de ballon d’or, mais à la place, la NBA octroie 5 titres individuels tous les ans. Le plus convoité est le titre de « Most Valuable Player », le fameux « MVP de la saison régulière ». Le MVP est à peu près l’équivalent du ballon d’or en football. Il récompense le joueur ayant eu la saison régulière la plus aboutie et qui a le plus contribué au succès de son équipe.  Lebron James, Kobe Bryant, Stephen Curry ou Michael Jordan ont par exemple déjà été MVP!
Le « Rookie of the Year » sacre le meilleur joueur dont c’est la première saison en NBA.
Le titre de « Best Defensive Player of the Year » porte assez bien son nom et ne vous demandera pas un master en traduction pour comprendre à qui il est  .
Le « meilleur 6e homme  » revient au meilleur joueur ne figurant pas dans le 5 majeur (les titulaires) de son équipe.
Enfin, le « MVP des finales » honore le joueur le plus influent de l’ultime affrontement de la saison !

En espérant avoir pu vous encourager à découvrir le théâtre des plus grands basketteurs du monde, il ne me reste plus qu’à attendre leur retour sur les  !

Retrouve tous les articles de l’équipe de l’Etincelle ici !

Écrit par Kotplanet

Qu'en as-tu pensé ?

Hoe vind je een vakantiejob ?

Salade de tomates à l'orientale