Grandir avec un doudou et l’avoir à son kot ?

On a tous eu un doudou étant enfant. En grandissant, certains y restent attachés, d'autres s'en débarrassent et passent à autre chose...

1 396

On a tous eu un doudou étant enfant. En grandissant, certains y restent attachés, d’autres s’en débarrassent et passent à autre chose. Mais est-ce que tu devrais avoir honte de toujours avoir ton doudou ? Rassure-toi, il n’y a rien de mal à avoir du mal à passer le cap. Voici quelques raisons pour lesquelles tu ne devrais pas avoir honte de toujours avoir un doudou même en étant adulte.

C’est rassurant

Avoir un doudou est très rassurant. Le lien avec l’enfance peut être très apaisant, puisqu’il nous rappelle de nombreux souvenirs positifs. Lorsque tu traverses une passe difficile dans la vie (et soyons réalistes, le sort peut parfois s’acharner) avoir un objet auquel te raccrocher peut te faire beaucoup de bien. Selon le docteur Winnicott, le doudou est souvent considéré comme un espace intermédiaire entre la réalité intérieure et la réalité extérieure. C’est un endroit virtuel où tu peux te réfugier lorsque tu as besoin de respirer un bon coup, et de faire une pause. Il n’y a rien de mal à ça,et si certaines personnes préfèrent manger de la glace en regardant Titanic lorsqu’elles ont un coup de blues, toi t’as un doudou. Tant que tu ne passes pas tes journées à lui murmurer des mots doux, tu n’es pas fou, t’inquiètes !

Une présence permanente

Une autre raison pour laquelle il peut être difficile de se séparer de son doudou est parce qu’il a grandi avec nous. On a changé avec lui, et on l’a traîné partout. Il a non seulement une très grande valeur sentimentale, mais en plus de ça on lui associe souvent des traits de personnalité rassurants, qui correspondent à un idéal. Le doudou est souvent vu par l’enfant comme un double parfait, à qui il ne peut rien arriver et qui peut tout entendre. En grandissant, même si ce lien devient moins fort, il est bien entendu toujours présent et fait toujours partie de nous, même inconsciemment. En bref, non seulement le doudou permet de briser la solitude, mais il peut aussi avoir un impact positif dans ta vie, en plus d’être un objet que tu affectionnes particulièrement, lié à des tas de souvenirs. Pas de honte à avoir donc !

S’en débarrasser ?

Mais alors, est-ce que tu dois t’en débarrasser ? Lorsque tu avoues à ton entourage que tu as encore ton doudou, certaines personnes peuvent se moquer de toi, en s’imaginant que tu dors avec, que tu manges avec, que tu lui racontes tes journées et que tu le traites comme une copine/un copain de substitution. Le fait d’avoir un doudou peut même créer des soucis dans un couple si ta moitié trouve ça idiot, malsain, ou enfantin. Mais ne t’inquiètes pas, nous, on te comprend, et on ne pense pas que tu es un(e) vrai(e) psychopathe. Le tout c’est de dédramatiser la situation. Tu as un doudou, et alors ? Ce n’est qu’une vieille peluche/couverture, donc où est le problème ? Le tout est de trouver un juste équilibre et de couper le cordon avec ton chiffon (oups pardon, j’espère que je n’ai pas blessé son petit cœur). Tu peux le garder sans avoir à le traîner partout, et ne force pas ta moitié à dormir avec non plus. Allez, tout va bien se passer, ne t’inquiètes pas !

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.