10 verres d’alcool par semaine réduiraient l’espérance de vie de 6 mois

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, au point qu'il peut réduire l'espérance de vie.

115

Tout le monde le sait, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Mais quelles sont les conséquences précises de l’abus d’alcool et quelle est la limite à ne pas dépasser pour ne pas s’y exposer ? Depuis toujours, l’alcool possède un caractère festif et joue un rôle important dans les relations sociales. S’il est anodin de se servir un ou deux verres de vin lors d’un repas entre amis, il n’est pas raisonnable de boire de l’alcool tous les jours, et encore moins en grande quantité. Dans cet article, nous vous livrons l’avis de plusieurs scientifiques sur les dangers d’une consommation abusive d’alcool.

L’étude de The Lancet

Selon des études sérieuses, beaucoup de pays semblent trop laxistes avec l’alcool et devraient abaisser leurs recommandations. Parmi ces pays, l’Italie, le Portugal et l’Espagne occupent les premières places. Selon l’étude de The Lancet parue en avril 2018, la dose toxique serait de 10 verres par semaine soit 100g d’alcool pur par semaine. Ce plafond a été calculé sur un échantillon de 600 000 buveurs. L’étude en question, issue de la célèbre revue scientifique médicale d’origine britannique, démontre que chaque verre au-delà des 10 par semaine réduirait l’espérance de vie de 15 minutes.

Les maladies liées à l’abus d’alcool

En dehors de la mortalité prématurée, l’abus d’alcool augmente le risque de maladies graves. Hypertension, diabète, insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, fibrose, cirrhose…  Autant de maladies qui font peur et qui pourraient être évitées. L’alcool est toxique pour le foie, le cœur, les reins et même pour les neurones. Il favorise également les risques d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) et les cancers (poumons, bouche, sein, foie, œsophage, larynx…). En France, les dernières recommandations de la santé publique datent de 2017 et conseillent de ne pas dépasser 10 verres d’alcool par semaine, soit 1 verre ½ par jour. Toujours selon l’étude de The Lancet, boire plus de 18 verres d’alcool par semaine pourrait faire perdre 4 à 5 ans d’espérance de vie. Naturellement, personne n’est égal face à l’alcool. Ainsi, un examen approfondi du foie peut aider chacun à fixer sa propre limite.

L’alcool chez les jeunes

Selon la fédération Alcool Assistance, l’alcool est la substance psychoactive la plus consommée par les jeunes. 11% des jeunes de 17 ans déclarent consommer de l’alcool régulièrement, et cette proportion a sensiblement augmenté entre 2000 et 2003. On observe également une augmentation des ivresses répétées ; en effet, 57% des jeunes de 17 ans déclarent avoir déjà été ivres au cours de leur vie. La consommation d’alcool chez les jeunes résulte d’abord d’un phénomène social et d’un besoin d’appartenance plus élevé que chez les adultes. Le souci d’intégration est très présent chez les jeunes (y compris les mineurs) et la recherche d’ivresse est un des moteurs de l’alcoolisation.

Nous espérons qu’après la lecture de cet article, vous réfléchirez à deux fois avant d’accepter la quatrième soirée alcoolisée de la semaine ! L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, prenez soin de vous et autorisez-vous un verre, en restant toujours raisonnable. Votre corps vous remerciera.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.