in ,

5 conseils pour prendre soin de ta santé mentale durant tes études

@Pexels - Cottonbro

Faire du sport, manger sainement, éviter de se foutre une mine toutes les semaines : les conseils pour prendre soin de son corps ne manquent pas. Mais, quand il s’agit de la santé mentale, c’est tout de suite une autre affaire. Souvent stigmatisés et tabous, les problèmes qui y sont liés ne sont pas toujours pris au sérieux lorsqu’on est étudiant.e

Pourtant, sans une bonne santé mentale, il est très difficile de poursuivre ses études, et encore plus de les réussir. Après les trois années plutôt difficiles que nous avons vécues (bah oui, tu te souviens, le coco, c’était pas génial), il est normal d’être plus anxieux. Cependant, ce changement n’est pas à prendre à la légère. Alors, je vais te donner quelques tips qui te permettront de préserver, au mieux, ta santé mentale durant tes études

1/ S’entourer uniquement des bonnes personnes 

Ce conseil n’est pas uniquement utile en termes de santé mentale. Faire le tri dans les personnes qui nous entourent, c’est primordial, peu importe la raison. Si tu sens que, lorsque tu racontes à tes proches que ta santé mentale n’est pas au top, certains ne prennent pas cela au sérieux, n’hésite pas à t’éloigner de ces gens. Il est déjà difficile d’admettre qu’il y a un problème, alors sois entouré.e de personnes qui te comprennent et te soutiennent, c’est important. 

2/ Garder une activité pour soi 

Souvent, lorsque la santé mentale prend un coup durant les études, c’est parce que ces dernières nous prennent tout notre temps. Pour éviter que cela n’arrive, essaie de t’organiser un maximum. Fais-toi un agenda dans lequel tu notes tous tes cours et les moments que tu prévois pour étudier. Ensuite, essaie de te trouver une activité qui te plait particulièrement, et qui permet de te changer les idées : ça peut être un sport, une activité manuelle, les mouvements de jeunesse, des sorties avec des copains, mais aussi des dates avec ton/ta partenaire. L’important, c’est que ce soit quelque chose qui te coupe complètement de tes études et qui te permette de garder la tête hors de l’eau. Attention cependant : ne te force pas à faire quelque chose si tu n’en as pas envie. Des moments pour toi, bien au chaud dans ton lit, c’est également une activité à part entière ! 

3/ Sortir prendre l’air 

On le répète suffisamment souvent : faire une balade permet de conserver sa santé mentale. Bon, okay, ça parait un peu absurde dit comme ça. Mais l’idée, c’est de prévoir des moments où tu aères complètement ton cerveau pour lui permettre de repartir à zéro. Que ce soit autour du lac à Louvain-la-Neuve ou au Bois de la Cambre à Bruxelles, accorde-toi quelques balades sur ta semaine (le mieux, c’est au moins une par jour, mais on va dire que les moments où tu sors en bunker/chapi/td/casa comptent comme des balades). 

4/ Avoir un rythme de vie sain  

Ce conseil-ci est clairement en lien avec le précédent. Comme dit l’adage « un esprit sain dans un corps sain ». Alors, non, je ne te dis pas de manger des carottes et de faire 3 heures de sport par jour. Par contre, il est quand même important de garder un rythme de vie correct. Essaie de ne pas accumuler trop de fatigue par exemple. Mine de rien, le sommeil joue fortement sur l’humeur. Évidemment, cela ne fait pas tout (ça se saurait si dormir et manger sainement étaient les remèdes miracles pour ne pas avoir de problèmes de santé mentale hein) mais ça peut déjà éviter de sombrer trop vite ! 

5/ Aller voir un psychologue 

En vérité, j’ai mis psychologue, mais cela marche pour tous les professionnels travaillant dans ce milieu-là (thérapeute, hypnotiseur, kinésiologue : peu importe, du moment que ça te fait du bien). L’idée, c’est d’avoir une personne extérieure à qui tu peux parler et qui peut te donner des conseils pour garder le cap. Ne pense pas qu’il faut forcément avoir un gros problème pour aller consulter car, si tu attends trop, il sera peut-être trop tard. Le burn-out étudiant existe, et il ne doit pas être pris à la légère. La plupart des universités proposent un service d’aide psychologique, n’hésite pas à les contacter


Sache que, si tu ne te sens pas bien pour l’instant, tu n’es pas le/la seul.e. Parles-en avec les gens autour de toi, ils pourront sans doute t’aider. Je te souhaite bon courage dans tous les cas, tu es fort.e, ne l’oublie jamais.

Rejoins-nous sur Instagram et TikTok.

Écrit par Emilie Vanhemelen

Qu'en as-tu pensé ?

Zes excuses om niet alle zomerfeestjes mee te pakken

Salade de tomates à l'orientale