Es-tu un(e) étudiant(e) couche-tôt ou couche-tard ?

Alors que certains arrivent à s’endormir à 22 heures sans aucun problème, pour d’autres cela est beaucoup plus compliqué. Concrètement, on distingue deux sortes de personnes : les couche-tôt et les couche-tard. À long terme, on peut donc distinguer deux profils d’étudiants.

Les couche-tôt : dormir tôt pour se lever tôt

Une personne qui se couche avant même que minuit n’arrive est bien souvent une personne qui se réveillera aux aurores, et ce peu importe son emploi du temps. Pour un étudiant, cela pourra présenter bien des avantages comme, par exemple, le fait de ne jamais arriver en retard en cours ou bien encore la faculté à se lever pour aller faire la queue devant la bibliothèque et être certain d’avoir une place. L’étudiant couche-tôt pourra également mettre sa matinée à profit, notamment en période d’examen, et ne se laissera pas tenter par les bienfaits d’une grasse-matinée. Néanmoins, il aura du mal à tenir le rythme des soirées étudiantes et on ne le verra que rarement rester jusqu’à la fin. En effet, se coucher tôt est un rythme de vie que l’on travaille tous les jours et il est compliqué de déroger aux règles que l’on s’est imposées.

Les couche-tard : des oiseaux de nuit

À l’inverse du cas précédent, le couche-tard sera pleinement éveillé lorsque la nuit tombera. Il est bien souvent la personne qui clôture chaque soirée étudiante, ou bien même qui les organise. Lorsqu’il s’agit de révisions, il préférera étudier jusqu’à ce que le soleil se lève plutôt que de mettre son réveil tôt le matin pour se motiver. Ce genre d’étudiant est facilement reconnaissable, en particulier le lundi matin lorsqu’il fait mine de pouvoir tenir debout alors qu’il s’endort toutes les deux minutes sur ses notes. Bien souvent, le couche-tard est également un amateur de café et il ne se laisse pas abattre par le goût étrange du breuvage donné par le distributeur de la fac.

Peut-on être à la fois couche-tard et couche-tôt ?

Même si cela se fait plus rare, il n’est pas impossible de voir des personnes alterner entre ces deux profils. Généralement, ces étudiants arrivent à se coucher tôt et à dormir près de 12 heures non-stop. Cette casquette d’hybride peut être particulièrement avantageuse, en partie car elle laisse la possibilité de se lever tôt pendant les révisions et de profiter de la vie nocturne tout le reste du temps.

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.