Le chagrin d’amour : pourquoi se sent-on si mal ?

Les scientifiques se sont penchés sur nos sentiments

13 786

Les scientifiques se sont penchés sur nos sentiments, et plus spécialement ce qui engendre un tel mal-être après un chagrin d’amour. Pourquoi se sent-on si mal après une rupture amoureuse ?

Tomber amoureux, ou devenir accro à l’amour

Cette question intéresse beaucoup la communauté scientifique, qui a permis de mettre à jour les secrets du chagrin d’amour. Il y aurait un lien entre le sentiment de tomber amoureux et celui de devenir dépendant d’une drogue.

Des scientifiques ont conduit des expériences, demandant à des hommes et des femmes de regarder des photos de leur ex après une rupture. Ils ont donc réalisé des IRM afin d’évaluer l’origine des émotions. Les analyses ont montré que l’activité cérébrale des personnes victimes d’un chagrin d’amour était similaire à celle d’une personne toxicomane en manque de drogue. De ce fait, tomber amoureux revient à devenir accro à une drogue, ou en l’occurrence, à la dopamine qui est l’hormone du bonheur, du désir et de la joie.

Des circuits cérébraux communs entre l’amour et les addictions

Les scientifiques ont établi qu’une période de trois mois était nécessaire à une personne pour se sevrer de sa relation. Le diction « le temps fait disparaître la douleur » est donc bien vrai. De ce fait, surmonter une rupture est équivalent au fait de surmonter une addiction. C’est pour cette raison que de nombreuses personnes tentent de reconquérir leur ancien partenaire et de regagner son affection. En revanche, il arrive que le cerveau corrige ces émotions pour permettre à une personne de s’ouvrir à de nouvelles relations. Cela signifie donc qu’il y a toujours un moyen de se remettre d’une rupture, aussi douloureuse qu’elle puisse être.

D’autre part, les scientifiques ont aussi découvert que les raisons de mettre un terme à une relation varient selon le sexe de la personne. Les femmes sont plus touchées par les infidélités émotionnelles tandis que les hommes sont plus sensibles aux infidélités sexuelles.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.