Premier rendez-vous : qui doit payer l’addition ?

C’est une question que nous sommes nombreux à nous poser : qui doit payer l’addition lors du premier rendez-vous ? Si les coutumes ont longtemps voulu que ce soit à l’homme de payer, notre société a beaucoup évolué. Aujourd’hui, c’est encore une notion floue.

Qui paie au premier rendez-vous ?

Se faire offrir un dîner ou une activité lors d’un premier rendez-vous est toujours flatteur. Cependant, parmi nous, nombreux sont ceux qui tiennent à leur indépendance financière. Ainsi, seulement une femme sur dix s’attend à ce que l’homme paie l’addition. Cette tendance grimpe à 12 % des femmes des plus de 50 ans, et à 9 % des jeunes femmes.

Si cette habitude était ancrée dans les mœurs depuis des années, nous vivons un important changement des idées. En effet, aujourd’hui, plus de la moitié des femmes souhaitent partager l’addition. En ce qui concerne les hommes, la moitié d’entre eux déclare qu’il est « normal » de payer lors du premier rendez-vous (57 % pour les plus de 50 ans). De plus, aujourd’hui, la question est encore plus complexe pour les couples homosexuels.

Et dans la vie de tous les jours ?

Le premier rendez-vous n’est qu’une mise en bouche. Aujourd’hui, de plus en plus de femmes souhaitent profiter de leur indépendance financière. Elles sont de moins en moins nombreuses à se faire inviter lors d’un premier rendez-vous, et paient donc aussi plus souvent l’addition ! Même si en Belgique, la grande majorité des hommes paie encore le premier dîner au restaurant. C’est encore une tradition bien ancrée, qu’il est difficile de bouleverser. Et d’ailleurs, pour certaines, la phrase « Alors, comment fait-on ? » (pour payer l’addition) brise tout le charme du rendez-vous. Alors, pour savoir qui paie lors du premier rendez-vous, mettez-vous d’accord ensemble ! Séparez l’addition, invitez votre rencard ou faites-vous inviter… Ce n’est peut-être que partie remise ? Et vous pourrez inverser les rôles au prochain rendez-vous.

Vous pourriez aussi aimer