Une meilleure alimentation quand on est étudiant

Hungry woman eating burger at night near fridge

« La flemme de cuisiner ». Cette expression est fort répandue chez les étudiants. Elle s’accompagne souvent de mauvais choix alimentaires : on préfère acheter des plats préparés ou aller manger au fastfood. En voilà de vilaines habitudes ! Voici quelques conseils pour une alimentation plus saine.

Se nourrir quand on est étudiant. Une tâche bien complexe. Souvent – un peu trop même – « on a la flemme » de se faire à manger et on opte pour le plat préparé et la malbouffe. Il arrive même parfois qu’on saute un repas, pas grave on grignotera des chips plus tard. Preuve à l’appui : 1 étudiant sur 5 ne consomme pas plus de deux repas par jour et 95% mangent entre les repas.

En voilà des mauvaises habitudes alimentaires, qui nous rappellent – non sans nostalgie- l’époque où maman nous chouchoutait en nous préparant de bons petits plats savoureux. Pourtant, garder un œil sur son alimentation est indispensable pour prendre soin de son corps, pour être bien dans sa peau et dans sa tête.

« Un esprit sain dans un corps », on ne le répète jamais assez. Ne vous a-t-on pas rabâcher, enfant, avec réprobation, de ne pas manger trop gras, trop sucré ni trop salé ? De manger 5 fruits et légumes par jour ? 14% des étudiants n’en mangent pas.

Toutes ces vilains rituels sont à bannir de votre comportement alimentaire. Mais comment faire ? Voici quelques astuces pour développer peu à peu une alimentation saine et équilibrée et de chasser une bonne fois pour toutes cette flemmardise.  

1/ Avoir connaissance des différentes catégories d’aliments

Distinguez les aliments selon leur apport nutritionnel. Certains sont à consommer avec restriction d’autres sans aucune modération.

  • Les féculents (pâtes, riz, semoule, pain, etc.) sont indispensables à votre régime alimentaire : ils sont à manger à chaque repas mais en quantité modérée. Leurs bienfaits ? Ils sont riches en énergie, coupent la faim et stimulent l’activité physique et mentale. Une alternative plus « healthy » ? Optez pour les légumineuses, riches en amidon et en glucide végétal.
  • Les produits laitiers sont à consommer trois fois par jour environ. Ils apportent le calcium et les protéines nécessaires à votre corps, avec, en plus, des vitamines et des minéraux variés, comme par exemple le fromage blanc.
  • Les fruits et légumes vous permettent d’être en forme et amènent les minéraux et les vitamines dont vous avez besoin.
  • Les graisses variées sont utiles pour l’énergie et le bon fonctionnement de l’organisme. Privilégiez l’huile d’olive, riche en lipides.
  • Les glucides (sucre, sodas, confiseries, etc.) : difficile de s’en priver et vous n’êtes pas obligé. Se faire plaisir c’est permis, avec modération bien sûr. De temps en temps et pas à chaque repas.

2/ Prendre des bonnes habitudes

Voici quelques sacro-saintes règles alimentaires à ne pas transgresser.

Ne sauter aucun repas, manger le plus possible à des heures régulières et ne pas grignoter entre les repas. Cela va de soi, vous les connaissiez déjà ? Eh bien reste plus qu’à les appliquer ! Pourquoi manger à horaire réglé ? Cela régulera vos repas et votre digestion en sera facilitée.

L’inconstance dans l’effort est la plus grande faiblesse des étudiants. Il ne faut rien négliger, que ce soit vos études ou votre alimentation. On s’explique : si vous savez que vous avez cours de 13 à 18 heures, anticipez ! Prenez de quoi manger, pas un Snickers mais plutôt des fruits, secs ou non. La satiété vous permettra de rester concentré jusqu’à la fin de vos cours, et, qui plus est, avec ce genre d’encas, vous aurez encore faim pour le souper.

Ne mangez pas trop tard non plus. Pourquoi ? Votre sommeil risque d’être perturbé car vous serez en pleine digestion. Il faut souper au maximum 2 heures avant d’aller dormir.

Prendre des bonnes habitudes alimentaires passe aussi par la planification de son craquage « bouffe » mensuel. Une fois par mois – ou un peu plus allez – laissez-vous tenter par un repas qui vous ferait plaisir : un resto italien ou un durum, selon l’envie et le budget. Fixez la date du jour fatidique et gardez-la à l’esprit. Cela vous incitera à manger plus sain le reste du temps, dans l’attente de ce plaisir gustatif à venir. Pour le jour J ? Cette recette de nachos serait parfaite !

3/ Avoir des recettes simples

Pas besoin de vous cuisiner un dos de cabillaud à l’écrasé de patates douces et courgettes, espuma lait de coco. Optez plutôt pour des repas sains, variés, riches en chaque type d’aliments dont vous avez besoin (en guise de rappel, allez voir le premier conseil).

Avoir des idées de repas préalables vous évitera de réfléchir trop longtemps à ce que vous voulez manger et de finalement passer commande dans un Fast Food. Et puis, la plupart de vos repas vous couteront moins cher que le menu Big Deal. On vous-en liste quelques-uns :

  • Poulet curry/riz à varier avec de la dinde
  • Pâtes thon/tomates
  • Riz/thon/avocat
  • Wrap saumon/fromage blanc à varier avec du poulet mariné accompagné de poivrons
  • Pâtes/viande hachée/courgette
  • Pâtes/pesto/brocolis/poulet
  • Mignonette/haricots/patates douces

N’hésitez pas à varier chaque catégorie d’ingrédient. Les féculents, par exemple, sont nombreux : riz, pâte, pomme de terre, patate douce, etc.  La patate douce est une alternative moins riche en graisse que son homologue. Sa préparation est rapide et demande peu d’assistance : vous la mettez au four environ 40 minutes, temps idéal pour regarder un épisode ou réviser. Pensez à alterner et choisissez les repas faciles à cuisiner dans votre kot

4/ Connaître les alternatives

Si malgré tous ces conseils vous ne vous sentez toujours pas l’âme d’un grand cuisinier, n’oubliez pas qu’il existe de nombreuses alternatives à cette « flemme » de cuisiner. Ne sautez pas directement sur l’occasion pour aller manger dans un fastfood. Il existe aussi, entre autres, les restaurants universitaires, l’Arsenal à Namur, le Sablon à Louvain-la-Neuve, etc. Les cafétérias étudiantes proposent plusieurs menus du jour complets à prix démocratique et pour tous les goûts !

Vous pourriez aussi aimer