Comment se faire des amis ?

Tu marches dans un long couloir, tu sens ton cœur qui bat sous ton pull mais tu essaies de prendre un air et une démarche décontractée. Tu ouvres une porte battante et tu te retrouves dans une gigantesque salle au plafond haut comme un building avec tout un tas de gens qui te sont parfaitement inconnu et qui discutent dans un brouhaha léger. Fraichement diplômé de rhéto, c’est ton premier jour à l’université et tu l’admets, cet auditoire t’intimides un peu. 

Tous tes amis ne font pas les mêmes études que toi et tu le sais, cette année, tu vas devoir te faire des amis si tu ne veux pas rester tout seul. Donc tu prends les devants, même si tu n’es pas quelqu’un de sociable, et tu essaies de lancer la discussion avec ton voisin. Mais la conversation s’essouffle rapidement et puis le cours commence de toute façon. Tu te dis que tu réessaieras une autre fois. 

Le deuxième quadrimestre arrive et une fois de plus, tu manges seul à la bibliothèque. Tu commences à en avoir marre de ta situation. Sauf qu’aujourd’hui, alors que tu marchais dans les dédales, un détail attire ton attention. Un livre qui dénote avec sa couverture rouge et blanche alors que les autres autour sont noirs. Tu le tires et tu lis : « Comment se faire des amis et les influencer – Dale Carnegie ». Serait-ce un signe du destin ? Peut-être. Tu le feuillettes et tu es rapidement sûr d’une chose : ce livre peut changer ta vie d’étudiant et tu vas en mémoriser chaque ligne. 

Que va retenir notre jeune BAC 1 qui pour le moment, ne s’est intéressé qu’à la partie 2 du bouquin ? 

Six moyens de gagner la sympathie des autres 

1/ Portez un intérêt sincère aux autres personnes 

Une enquête a montré que le mot le plus fréquemment utilisé durant les conversations téléphoniques était le pronom « Je ». Il est très important que vous compreniez que les gens sont obsédés par eux même. Et il n’y a rien de mal à ça. Il en va de notre survie de penser d’abord à nous et ensuite aux autres. Seulement si vous connaissez ce biais qu’ont en commun tous les humains, vous pouvez vous en détacher et l’utiliser pour gagner la sympathie des autres. 

En pratique, prêtez attention aux autres. Saluez les gens avec animation et enthousiasme. Quand vous répondez au téléphone, dîtes bonjour sur un ton qui montre comme vous êtes content de l’appel de la personne. Attention à ne pas être faux cul ! On connait tous cette personne fake qui fait comme si elle était notre meilleure amie et qu’on ne s’était pas vu depuis 2 ans. Notre intérêt doit être sincère. Il faut être dans une démarche d’amour de l’autre. 

En vous intéressant réellement aux autres vous pouvez vous faire plus d’amis en 2 mois que vous ne pourriez en 2 ans en essayant d’inciter les autres à s’intéresser à vous. 

2/ Souriez bordel 

Lâchez votre poker face que vous tapez dans le fond de l’auditoire. Personne ne s’est jamais dit : « punaise il a l’air tellement sérieux lui. On ne voit jamais ses dents, ça me donne trop envie d’aller lui parler. » À nouveau, on ne parle pas d’un sourire forcé. On parle d’un vrai sourire, qui vient du cœur et qui fait plissez les bords de vos yeux. Un conseil bête et simple à appliquer qui vous fera gagner beaucoup de points de sympathie. 

3/ Retenez les prénoms 

En vous souvenant du prénom des personnes que vous rencontrez, vous leur faites un compliment subtil et efficace. Vous leur faites sentir leur importance. Avouez que c’est un plaisir d’entendre son nom sortir de la bouche d’une personne. À l’inverse, on ne peut pas s’empêcher de corriger quelqu’un qui se trompe. 

4/ Soyez à l’écoute. Encouragez les gens à parler d’eux. 

Un soir, je vais boire un verre avec un ami que je n’avais plus vu depuis longtemps. Ayant récemment terminé ce livre, je voulais appliquer ces conseils. Donc je me suis mis en mode écoute active et, réellement, ce qu’il disait m’intéressait. À la fin de notre discussion, alors que j’avais très peu parlé, il me dit qu’il me trouvait très intéressant et que c’était bien agréable de discuter avec moi. Il me quitte sur un « À refaire mon gars ». 

Effectivement, pour l’avoir vécu aussi, il n’y a rien de plus agréable que de se sentir réellement écouté. Nous aimons ça car cela confirme notre importance. 

En pratique, pour être intéressant, soyez intéressé. Posez des questions qui stimulent agréablement votre interlocuteur. Interrogez-le sur sa vie, sur ce qu’il a fait. La personne avec qui on converse s’intéresse 100 fois plus à ses désirs et ses problèmes qu’à vous et à vos problèmes. 

5/ Parlez à votre interlocuteur de ce qui l’intéresse 

Si vous voyez que votre voisine de cours à un fond d’écran d’elle et son poney. Vous taperez dans le mile en lui parlant de « Petit Tonnerre ». Demandez-lui quels muscles travaillent en faisant de l’équitation, ce qu’elle ressent quand elle monte à cheval. Si vous avez bien fait ça, elle ne s’arrêtera plus de parler et elle vous trouvera bien sympathique. 

Pour être plus sérieux, sachez que le président Roosevelt prenait bien soin d’étudier ce qui intéressait un visiteur avant que celui-ci n’arrive. Roosevelt savait, comme beaucoup de leaders, que la voie royale vers le cœur d’une personne est de parler des choses qu’elle chérit le plus. 

6/ Faites sentir aux autres leur importance et faites-le sincèrement 

À votre avis, pourquoi les docteurs, professeurs, maitres font un point d’honneur qu’on les appelle par ces titres ? Bien vu, c’est pour combler notre désir d’être important. Il faut toujours faire en sorte que l’autre se sente important. Respecter cette règle vous amènera un nombre incalculable d’amis. La bafouer vous fera beaucoup d’ennemis. Manquez de respect à un professeur par exemple, et vous savez que votre examen oral ne va pas bien se passer. À l’inverse, montrez que vous avez confiance en les capacités d’un collègue et il vous le rendra très certainement. 

Notre jeune BAC 1 a pris connaissance des conseils de ce livre et il ne mange plus seul à la bibliothèque désormais. Il continue cependant à les écumer car il a compris la puissance qu’un livre peut avoir sur une vie. Il vient d’ailleurs de tomber sur un traité de séduction. Il a pris confiance en lui mais à ce point ? Se dit-il. Il fourre le bouquin dans son sac et continue son chemin, pensif.

À suivre … 

En attendant, si tu ne veux pas perdre certains potes, évite les cadeaux pourris

Vous pourriez aussi aimer