En partenariat
ConseilsÉtudesFAMIWALPartenaire

Changer d’études : quels impacts sur les allocations familiales ? 

Il t’est arrivé d’avoir des doutes sur ton choix d’études ou carrément sur ton avenir mais tu as peur qu’une décision radicale ait un impact sur tes droits. Parmi ceux-ci, il y a certainement les allocations familiales, qui te permettent de couvrir une partie de tes besoins quotidiens d’étudiant(e). Pas de stress, changer d’études ou démarrer une formation hors cursus universitaire/supérieur classique ne veut pas dire que tu perdras tes allocations familiales du jour au lendemain. Kotplanet et FAMIWAL font le point sur les éléments essentiels à retenir.

Tu veux savoir comment fonctionnent les allocations familiales ?

1/ Terminer un cursus reconnu ? 

Commençons avec les étudiant(e)s qui ont simplement terminé leurs études. Si tu as terminé tes études, ton droit aux allocations familiales ne s’arrête pas immédiatement. Si tu finis en juin et que tu as envie de profiter des vacances avant de commencer ta recherche d’emploi, tu auras droit à tes allocations durant les mois de juillet, août et septembre. N’oublie toutefois pas de t’inscrire comme demandeur(euse) d’emploi dès la fin de tes études.

2/ S’inscrire au FOREM pour ton stage d’insertion professionnelle ?  

Que tu achèves ton bachelier ou ton master ou que tu décides simplement d’arrêter tes études, tu devras également t’inscrire en tant que demandeur(euse) d’emploi. Cette inscription te permettra en effet, à terme, de percevoir une allocation de chômage. Mais avant de recevoir cette rémunération, il te faudra accomplir un stage d’insertion professionnelle d’une durée d’un an. Durant cette période de 12 mois, ton droit aux allocations familiales est heureusement maintenu mais sous certaines conditions. Ainsi, par exemple, tes allocations familiales ne te seront plus versées si tu perçois un salaire supérieur à 759,28€ par mois, si tu travailles plus d’un mi-temps comme salarié(e) ou comme indépendant(e) ou si tu as plus de 25 ans. Consulte la rubrique Jeunes pour tout savoir sur ces conditions et la manière exacte de calculer la période du stage d’insertion. 

N’oublie pas que percevoir des allocations familiales est un droit, mais pas automatique (sauf jusqu’à 18 ans). Un organisme tel que FAMIWAL est là pour t’aiguiller dans tes démarches et répondre à tes questions. 

3/ Arrêter en cours d’année pour une autre option ? 

Tu as démarré une année en psycho et tu te rends compte, après la session de janvier, que ces études ne sont clairement pas faites pour toi ? Te voilà décidé(e) à changer pour faire du droit l’année prochaine ! Ce changement d’orientation peut-il avoir un impact sur tes allocations familiales ?  La caisse d’allocations familiales, à laquelle tu es affilié(e), ne sera pas directement au courant de ton abandon. C’est à toi de les informer sous peine de devoir rembourser les montants versés depuis ton abandon. Il faudra aussi t’inscrire au FOREM et suivre les démarches expliquées ci-dessus. Enfin, renseigne-toi sur des équivalences entre ton cursus actuel et celui de l’année prochaine. En passant ta session de juin, il se pourrait que tu puisses bénéficier de dispenses pour l’année prochaine. 

4/ Se tourner vers de l’alternance ? 

Et si tu voulais quitter un cursus de type haute école ou université et que tu voulais t’orienter dans une voie professionnalisante et pratique, comme la formation en alternance, que se passerait-il ? Beaucoup d’étudiant(e)s ont déjà hésité à passer le cap par peur de ne plus recevoir d’aides. Rassure-toi, si tu décides de commencer une formation en alternance après tes 18 ans, tu pourras encore recevoir tes allocations. Pour cela, tu dois réaliser ta formation dans un centre de formation des Classes Moyennes (ex : IFAPME) ou dans un service d’intégration de personnes handicapées (ex : AVIQ). Il en est de même pour les contrats d’alternance signés en Communauté française ou en Région wallonne. 

En ce qui concerne la formation de “chef d’entreprise”, qui te prépare à devenir indépendant(e) ou diriger une petite entreprise, elle donne également droit aux allocations familiales jusqu’à 25 ans, pour autant que tu suives au moins 17h de cours par semaine, en ce compris les stages. 

Attention, si l’entreprise où tu réalises ton stage doit arrêter ses activités pour diverses raisons, tu ne seras pas pénalisé et tu continueras à avoir droit à tes allocations familiales.Te voilà rassuré(e), non ? Pas de stress à avoir concernant ton arrêt d’étude et ton droit aux allocations familiales. Respecte certaines conditions, communique bien tes changements à ta caisse d’allocations familiales et redémarre sur de bonnes bases l’année prochaine afin d’être épanoui(e) dans ta vie !

👉Cet article a été rédigé par Kotplanet pour FAMIWAL.

La caisse publique wallonne d'allocations familiales.

What's your reaction?

Une petite notification ? OK Pas tout de suite