En partenariat
MobilitéPartenaireSociétéSPW Mobilité

Les 5 clichés sur les étudiants qui roulent à vélo

T’est-il déjà arrivé, depuis le début de tes études, de croiser un cycliste sur la route et de te dire : “quel courageux celui-là, moi, je n’en serais jamais capable !” ou “Je n’ai clairement pas le temps de le faire à vélo” ? Et si on prenait un peu de recul et si on s’interrogeait sur le fondement de toutes les idées reçues autour des étudiants à vélo. Avec le SPW Mobilité, on va te donner envie d’enfourcher ton vélo.

Mais à quel point es-tu prêt à prendre le vélo pour aller en cours ?

1/ Les étudiants à vélo n’ont pas de thune 

Le vélo n’est pas un plan B à la voiture. C’est un moyen de locomotion que beaucoup d’étudiants, mais aussi de jeunes travailleurs, décident d’adopter pour plein d’autres raisons que celle de l’argent. Certes, le vélo te permet d’économiser par rapport à la voiture mais ce n’est pas son seul avantage. Donc, stop, on oublie le cliché “le vélo, c’est la voiture du pauvre”. On verra ta tête à la fin de l’année avec ta jolie voiture mais pas un bal pour te payer un verre en soirée. 

Check les raisons de tenter le vélo toute l’année !

2/ Les étudiants à vélo se font voler une semaine sur 2

Malheureusement, certains vélos se font effectivement voler et les vélos stationnés dans les campus ne sont pas épargnés. Mais aujourd’hui, il existe des parkings sécurisés spécialement conçus pour les vélos ainsi qu’un nombre important de cadenas antivol accessibles et efficaces. Retire-toi de la tête que les étudiants cyclistes passent leur temps au commissariat pour déclarer un vol. Où est donc ton pote à vélo à l’instant alors ? En terrasse, en train de boire un verre avec son vélo dans son champ de vision. Pas toujours clair pour toi de sécuriser ton vélo à l’aide d’un cadenas ? On t’explique comment attacher ton vélo correctement.

3/ Les étudiants à vélo sont des anti-voitures extrémistes

Trop d’étudiants pensent encore que le vélo est le moyen de locomotion des hippies mangeurs de quinoa. Premièrement, le quinoa, c’est sous-koté, goûte un peu. Deuxièmement, prendre le vélo est un petit geste pour la planète qui n’est clairement pas de refus. Le vélo peut être un moyen de locomotion complémentaire à la voiture. Privilégie le vélo pour les petits trajets ou lorsque tu es à la bourre pour éviter de prendre du temps à te garer. Cela ne veut pas dire que tu dois dire définitivement au revoir à la voiture mais plutôt de faire des choix plus conscients pour certains de tes trajets. Si tu as pas mal de trajets en transport en commun, un vélo pliable peut être une bonne solution. 

4/ Les étudiants à vélo sont toujours mal habillés

Tu les as vus arriver deux fois en auditoire avec leurs cheveux tout ébouriffés, leur pull trempé ainsi que leurs chaussures pleines de boue et cela te fait dire qu’il est hors de question de prendre le vélo au détriment de ton style ? Sache que tu fais un peu ta drama queen, les matins sont généralement doux et les arrivées complètement trempées sont rares. De plus, il existe des imperméables méga stylés qui t’aideraient à faire tes trajets à vélo mais aussi de te protéger de la pluie durant toutes tes soirées en extérieur. En été, tu as peut-être l’envie de porter une jupe mais tu penses cela incompatible avec ton trajet à vélo ? Jamais de la vie, tu peux opter pour une jupe ou une robe qui t’arrive au genou pour être le plus à l’aise possible ou bien privilégier un modèle plus long qui te protégera des égratignures 

5/ Les étudiants à vélo sont toujours à la bourre

Quand tu penses étudiants cyclistes, tu penses aussi aux retards intempestifs ? Encore un cliché à déconstruire. À vélo, tu n’es dépendant de rien. Pas d’horaire, d’embout et les pistes cyclables sont de plus en plus nombreuses. Cela te permet de te rendre en cours assez facilement. Tu pourras même passer à côté de tes potes automobilistes coincés dans les embouteillages pour leur foutre un peu le seum. La seule raison pour laquelle les étudiants à vélo peuvent être en retard, c’est qu’ils sont cools et décontract’ avant leur départ vers l’auditoire et en oublient l’heure mais ça… On ne peut rien y faire ! 

Toujours convaincu que les étudiants à vélo sont pauvres, toujours à la bourre et n’ont aucun style ? Tu te trompes entièrement. L’étudiant qui a tout compris c’est celui qui enfourche son vélo pour se rendre en cours. Check l’opération Tous vélos-actifs pour te rendre compte que plus en plus de choses sont mises en place pour améliorer les conditions de la pratique du vélo au quotidien. 

👉 Cet article a été rédigé par Kotplanet pour le SPW Mobilité .

Portail de la mobilité en Wallonie

What's your reaction?

Une petite notification ? OK Pas tout de suite