in

Comment soutenir des oeuvres caritatives avec Better ?

@Pexels - Anna Shvets

Un nouvel abonnement solidaire qui encourage les jeunes actifs (entre 25 et 45 ans) à soutenir des œuvres caritatives en toute simplicité, dès 5 euros par mois : tel est le principe de cette appli à but philanthropique.

Comment fonctionne Better ?

Les utilisateurs de l’application philanthropique déterminent les causes qu’ils désirent soutenir (environnement, éducation…) et le montant de leur engagement mensuel (de 5 à 50 €). Avec des experts, Better constitue un répertoire d’associations fiables et réalise, pour chacune d’elle, une vidéo de présentation. Tous les mois, la start-up sélectionne pour ses abonnés, de façon personnalisée, l’association qui reçoit l’intégralité de leur don mensuel et leur présente ce choix à travers un montage de 2 minutes. En une année, les donateurs découvrent ainsi 12 associations qui apportent des solutions à leurs préoccupations. Ils ont également toujours la possibilité d’opter pour une autre cause que celle qui leur est suggérée. 

Une goutte d’eau dans un océan

Grâce à son système innovant, simple comme bonjour, Better veut montrer qu’un petit montant, donné sur la durée et collectivement, peut faire une différence. Les abonnés participent concrètement au changement qu’ils veulent voir dans le monde, à partir de 5 euros par mois et en quelques clics. « La Belgique compte de plus en plus de petits donateurs mais peu de jeune parmi ceux-ci, constate Marie Logé, la co-fondatrice de Better. Les jeunes professionnels ne sont pas plus égoïstes que leurs aînés. Au contraire, ils sont préoccupés par les défis majeurs de notre société et même désireux de contribuer. Qu’attendent-ils pour se lancer ? Un outil adapté à leur profil et à leurs besoins ! 

« Ces jeunes préfèrent répondre à des propositions digitales (la langue qu’ils parlent le mieux), en images (ils lisent peu) et qui requièrent peu d’efforts (ils ont peu de temps), inspirantes (ils sont idéalistes), collaboratives (ils sont conscients de la force du collectif) et gratifiantes (ils veulent prendre plaisir à faire la différence). C’est précisément l’invitation que leur fait Better », ajoute Thomas Carton de Wiart, l’autre co-fondateur.

Donner, c’est pas sorcier

En amenant vers la philanthropie un public jeune désireux de contribuer et en mutualisant des dons réguliers, Better désire offrir aux associations partenaires un gain de visibilité, de ressources, de prévisibilité et de temps. Le résultat ? Une communauté de donateurs réunie autour du plaisir renouvelé de contribuer à une société plus juste, plus verte et plus ouverte et des associations qui reçoivent les moyens de leurs ambitions. 

« Better veut démystifier le cliché selon lequel la philanthropie serait surtout une question de gros montants donnés de temps en temps par sentiment de culpabilité ou d’obligation. Elle peut aussi bien être un geste accessible à chacun, qu’on fait par plaisir et inspiration” conclut Marie Logé. Better ambitionne de rassembler minimum 5 000 abonnés d’ici la fin de l’année 2022. Tous les dons versés via la plateforme sont intégralement versés aux associations et sont déductibles à hauteur de 45 % à partir de 40 € par an.

better-app.org

Retrouve Kotplanet sur Instagram et TikTok

Écrit par Studeo

Le magazine de l'étudiant

Qu'en as-tu pensé ?

Hoe vind je een vakantiejob ?

Salade de tomates à l'orientale