in , ,

Orientation personnelle – Qui es-tu ?

Qui es-tu? Que veux-tu devenir?

Tu es en rétho, tu veux faire des études mais tu ne sais pas quoi choisir.

Ou bien, tu as déjà un boulot mais tu veux changer d’orientation professionnelle…et tu ne sais pas vers quoi te diriger.

Ou bien, tu es étudiant mais tu n’es pas heureux dans ce que tu fais ; tu veux changer, ces études ne sont pas faites pour toi : que faire dans ce cas ?

 

Qui suis-je ?

Il s’agit de définir ses motivations, ses intérêts, ses goûts. Il n’y a pas d’âge pour faire un peu d’introspection et prendre le temps de se poser LA question ! Plus difficile, il faut pouvoir aussi évaluer ses capacités et ses limites, intellectuelles, physiques ou morales. Il faut se connaitre « jusqu’au bout de soi », son caractère,… son âme.

Quelle formation ou quelles études ?

Tout relève d’une question de priorités, d’arriver à les énumérer et à les échelonner par ordre d’importance : les études qu’on rêve d’entreprendre en font bien évidemment partie et se retrouvent en haut de l’échelle. Mais il y en a d’autres qui peuvent s’avérer tout aussi importantes, comme le coût que ces études peuvent occasionner (même avec l’apport de bourse, outre les livres, frais d’inscription, activités diverses liées aux études, si on prend le train, la voiture ou qu’on loue un kot, ce choix occasionnera un coût certain dont il faut tenir compte). Un autre point est le temps qu’on est prêt à investir dans ses études (des études de médecine durent beaucoup plus longtemps qu’une formation de géomètre)…

Quelle profession ?

Plusieurs questions sont à se poser quant à la profession «rêvée » : les débouchés, les conditions d’accès, le salaire moyen, les horaires,…. Il faut en connaitre un minimum à ce propos avant de faire un choix cohérent avec ce qu’on est et ce qu’on a envie de faire.

Parfois, on tâtonne avant de trouver « sa voie », mais si on prend le temps de se découvrir et de tester l’une ou l’autre approche, on arrive finalement à un équilibre qui évoluera bien sûr au cours de sa vie professionnelle.

On peut également envisager d’autres formules de formation, qui combinent à la fois la découverte d’autres cultures, d’autres langues, d’autres pays et qui permettent ainsi de s’ouvrir encore à davantage de compétences.

Écrit par Kotplanet

Qu'en as-tu pensé ?

Zes excuses om niet alle zomerfeestjes mee te pakken

Salade de tomates à l'orientale