Le hit des pires excuses utilisées par les étudiants

On a tous déjà inventé des histoires pour éviter une sortie, un cours, un TP obligatoire, ne nie pas. Un réveil qui n’a pas sonné, une soirée qui a trop duré ou même une grande flemme qui t’empêche de quitter ton fauteuil. Les excuses ne manquent pas et les raisons non plus.

1/ « Ma mère ne veut pas »

Parfois, avoue-le, ta maman chérie a bon dos ! Tu devais sortir avec tes copines que tu n’as plus vu depuis des semaines et tu finis par décliner parce que ta maman est fâchée que « tu sois toujours dehors » … Alors qu’en réalité, ta mère est bien occupée à ses petites affaires et se moque de savoir si tu seras là pour manger ce soir. Pourtant, l’excuse est utilisée plus que de raison. Mais qui y croit encore ? Tu es majeur et malgré ça tu serais encore privée de sortie ? Un conseil, personne n’y croit… Change de disque.

2/ « J’ai un truc à rendre pour demain »

L’université et les deadlines restent également une valeur sûre. Pas envie de sortir ni d’enfiler ton vieux pull de guindaille ? Ton pyjama en pilou est trop confort et il est hors de question de t’arrêter en si bon chemin dans ta série du moment ? Le coup du « j’ai doit rendre un truc demain super important et je suis nulle part ». Parfois tu pousses même le bouchon plus loin : photo de ton bureau avec des milliers de feuilles à l’appui. Ce n’est pas bien de mentir, méchant. C’est bon, on te pardonne, celle-là on la déjà tous faite !

3/ « Je suis malade depuis 3 jours »

Flemme de sortir ou de te rendre au cours ? Tu t’es déjà fait passée pour un malade à l’article de la mort. Tu t’inventes des symptômes : « j’ai mal de gorge », « j’ai mal de tête », « j’ai mal au ventre » ! Et pour rendre cela encore plus grave et inquiétant, tu n’hésites pas y rajouter une période de maladie allant de trois jours à une semaine. Technique assez fréquente mais assez efficace.

4/ « Je dois garder mon chien »

Bon faut pas non plus confondre entre un chien et un nourrisson. Généralement, un chien ça se garde tout seul. Pourtant, il existe des espèces rares ayant besoin d’attention non-stop… Dont ton chien, kiki justement. L’excuse est bonne mais agace très vite ! il ne faudra pas en abuser si tu veux rester un minimum crédible… On va finir par inviter kiki avec pour être sûr de ta présence.

5/ « Je me suis disputé.e avec mon/ma copain/ine, j’ai besoin d’être seul.e »

Tout roule, vous roucoulez au chaud et là il faudrait sortir de ton kot pour sociabiliser ? Il n’en est rien ! Le plan est en marche, vous décidez de simuler une dispute. Super efficace, on te prend en pitié et hop tu reçois de ta pote « oh chou, oui repose-toi bien ! », mission réussie ! Mais attention aux plus attentif/ves d’entre eux. Sois sûr que ton pote ne se ramène pas avec un bac de bière pour te remonter le moral. Imagine la déception et les problèmes qui vont suivre.

Vous pourriez aussi aimer