in , ,

Liège, ma belle : 3 choses à savoir

Certes, Liège la Cité Ardente n’est pas la plus propre des villes belges et ses nombreux travaux font parfois pitié. Néanmoins, plus l’étudiant.e y passera son temps, plus il ou elle découvrira un bon nombre d’activités faisant oublier chacun de ses défauts.

Bars, lieux d’évasion

Loin de moi l’idée de comparer les bars liégeois aux temples des Chevaliers du Zodiaque. Mais, plusieurs d’entre-eux attirent leur public et leur lot de particularités. Les amoureux de rock trouveront leur plaisir au Lou’s Bar, ainsi qu’au Rock’N Roses. Les plus éclectiques ne pourront nier le Pot au Lait, aux décors psychédéliques, servant des bières à prix raisonnables. Quant aux plus sages, ils admireront la classe intérieure du Temple Bar, avant de perdre leur crédibilité au karaoké.

En blocus ou tout simplement après les cours, le Liégeois à l’embarras du choix pour déguster son breuvage dans l’ambiance qu’il souhaite.

Pas que le Carré !

Ce qui m’irrite énormément lorsqu’on parle de Liège, c’est cette manie de la résumer au Carré (secteur entouré de bars). Spoiler : Liège n’est pas un repère d’alcooliques prêts à errer dans ce lieu de perdition ! Il suffit de se balader près de l’Église Saint-Barthélemy pour réaliser que la Cité Ardente regorge de surprises. Les escaliers de Bueren charmeront les sportifs. Juste au-dessus, les Coteaux sont parfaits pour de belles balades, piques-niques ou photographies en plein air, face à l’entièreté de la ville. Cette partie liégeoise est un must pour se changer les idées. Je vous invite à vous y promener lors des Coteaux de Liège, évènement automnal, lorsque la ville est illuminée et que les concerts abondent de partout.

L’avenir est à ceux qui se lèvent tôt

Je ne vous apprend rien de nouveau. Mais rappelez-vous qu’à partir d’une certaine heure du matin, les embouteillages apparaissent (surtout vers le centre). Sans compter les bus trop remplis pour accueillir d’autres personnes attendant aux multiples arrêts. Alors, à la place de rager comme un barbare, je vous invite à vous lever tôt. Une technique assez simple pour éviter ce genre de situation, aussi bien avec les TEC, qu’au bord de sa voiture.

Bruno Caruana (vive Luik!)

 

Montois et jaloux ? Voici un article sur le pourquoi aller étudier à Mons.

Qu'en as-tu pensé ?

0 points
Like Dislike

Écrit par Bruno Caruana

Mélomane. Mi-cinéphile. Mi-bibliophile. Passionné d'écriture depuis l'enfance. Ma plume me démange.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Rêver d’un examen, la clé de la réussite

Pourquoi baille-t-on quand on est étudiant ?