in ,

Les quatre erreurs qu’on fait pendant son mémoire/tfe

@pexels - Ketut Subiyanto

Tout étudiant doit passer par là. Un mémoire un TFE, c’est le passage obligé. Un jeu d’enfant pour certain, un vrai cauchemar pour d’autres. L’équipe Kotplanet se souvient du jour de la défense et de la libération ensuite. Mais quelle histoire… Combien d’heures de travail ? Combien de fois on se dit que ça n’ira jamais ? Combien de fois on a voulu laisser tomber ? Bon, on ne veut pas décourager les petits novices qui devront se lancer prochainement donc on a décidé de les aider ! Voici les erreurs que la team Kotplanet a fait pendant la rédaction de nos mémoires ou TFE.

Tu stresses déjà pour ton oral ? Voici nos astuces pour ne plus stresser avant un examen oral.

1/ Première erreur : ne pas choisir un sujet passionnant

Le sujet… Un sujet qui va t’accompagner tout le long de l’année et dis-toi que tu risques ne plus pouvoir le voir en peinture à la fin du trajet. NORMAL ! Mais imagine si tu n’es pas convaincu par le sujet dès le départ ? Cela ne suffit pas de choisir un sujet qui te botte vite fait et qui te semble sympa à première vue. Il faut t’informer, voir ce qui a déjà été fait et t’imaginer un an plus tard. Parce que oui, ce sujet tu vas vivre avec et dormir avec. Cependant, attention à ne pas choisir un sujet qui te tient trop à cœur. C’est plus compliqué d’accepter que tes recherches n’aboutissent pas quand le sujet t’est personnel. Il faut suffisamment d’intérêt pour le sujet pour tenir l’année mais pas trop pour ne pas être déçu.e si les résultats ne sont pas comme tu le voulais (ou pire : tu finiras par biaiser les résultats étant donné ton niveau d’attentes).

Tu es au bord de la crise de nerfs ? Voici notre guide de survie pour l’écriture de son mémoire/TFE.

2/ Deuxième erreur : ne pas respecter les deadlines

Ca semble bateau mais quand tu te lances dans la rédaction d’un mémoire, ta première pensée sera : « Ca vaaaa, j’ai le time ». Oui mais non ! Le temps file et te voilà à ramer comme un fou les dernières semaines. Établis un programme de lecture d’articles et un programme de rédaction pour être tranquille. Instaure directement une certaine discipline et hop : le mémoire sera rendu en première session. Pas de programme ? Prépare-toi à faire partie de la team seconde session ou même…. Team l’année prochaine (oups…)

3/ Troisième erreur : ne pas contacter son/sa promoteur/trice

Je n’ai qu’une seule chose à dire : envoie des mails, des mails, des mails. Non, effectivement, il ne faut pas exagérer mais sache qu’un professeur remarquera tes efforts et ton suivi et cela se fera sentir dans ta note. N’attends pas trop longtemps pour envoyer tes avancées. Rares sont les promoteurs qui apprécient de recevoir 80 pages à lire d’un coup sans avoir eu de nouvelles de l’étudiant pendant l’année. Fais des propositions, envoies tes avancées et demande son avis. Il faut réellement construire une relation de confiance. Logiquement, cette personne est là pour t’aider. Par contre… Ne l’oppresse pas non plus. Tu imagines bien que son emploi du temps est chargé (tu n’es as le/la seul.e à le solliciter hein chef), n’envoie pas de mails de rappel après deux jours. Il a sûrement vu ton mail et répondra. Pas de réponses depuis 2 semaines ? Bon ok, rappelle-lui peut-être que tu existes.

4/ Quatrième erreur : ne pas avoir une table des matières précise

Qu’on se le dise, les erreurs faites pendant un mémoire, il y en a plus d’une… Mais celle-ci reste peut-être la plus contraignante. Quand on ne sait pas où l’on va, c’est l’échec assuré. Avoir une table des matières précise permet d’être sûr.e que le plan est correct et validé par ton/ta promoteur/trice. La table des matières va structurer tout ton travail. Tu vas avoir tendance à te dire que la table des matières peut bouger avec le temps. Alors oui, elle peut évoluer mais avoir une table des matières structurée permet d’avancer efficacement dans la rédaction de ton mémoire.

Rassurez ? Franchement, avec le temps, on se dit que ce n’était pas si terrible et puis… Quel aboutissement ! Des mois de boulot et tu en seras fière. Après… Beaucoup de mémoires finissent par ne plus jamais être ouverts.

Psssss… Ce sont toutes des erreurs qu’on a pu faire (moi le première).

N’oublie pas de t’abonner à notre Insta et à notre Facebook !

Qu'en as-tu pensé ?

-1 Points
Like Dislike

Écrit par Lydia V.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0
pexels eneida nieves - fille devant tabelau musées et expos après le confinement

5 expos et musées à aller voir après le confinement

freestocks-frere et soeurs règles d'or

3 règles d’Or entre frères et sœurs