in , ,

Faire une escapade à vélo avec Slowby

@Pexels - Olga Lioncat

Rédigé par Philippe Berkenbaum pour Studéo

Envie d’une escapade à vélo sans vous casser la tête pour l’organiser ? Nouveau venu sur la scène du slow travel belge, Slowby vous propose de vivre une vraie aventure pleine de surprises à deux pas de chez vous. Mode d’emploi.

Revenus en plein covid d’une épopée à vélo de Bruxelles à… Tokyo, Manon Brulard et Dries Van Ransbeeck, jeune couple adepte du slow travel, a fondé Welcome to my Garden il y a 2 ans. Cette plateforme met en relation des « voyageurs lents » avec des citoyens prêts à leur prêter un bout de jardin pour planter (gratuitement) leur tente le temps d’une nuit. Sanitaires et produits locaux en prime. 

« L’idée était au départ de permettre aux gens de voyager librement en Belgique alors que les frontières étaient fermées et de pouvoir bivouaquer alors que c’est interdit par la loi », évoque Manon. Succès à la clé : plus de 3500 adresses ont rejoint le réseau qui compte 25.000 inscrits et s’étend dans les pays voisins. La réouverture des frontières n’a pas freiné l’engouement.

De là à imaginer d’organiser eux-mêmes les itinéraires de ceux qui n’en ont pas le temps ou l’inspiration, il n’y avait qu’un coup de pédale, franchi depuis avril par le duo. Leur bébé, Slowby, vous aménage une escapade sur mesure de 2 à 10 jours à vélo (et bientôt à pied, avis aux randonneurs) pour découvrir de nouveaux endroits du pays tout en restant proche de la nature. Avec une idée originale en prime : l’itinéraire est tenu secret jusqu’à la dernière minute ! Là encore, le succès est immédiat. Après 2 mois, plus d’une centaine de trips ont déjà été organisés.

Un programme sur mesure

Comment ça marche ? Rendez-vous sur le site de Slowby, encodez vos désidératas et laissez faire l’équipe. Trois jours avant le départ, vous recevez par mail le parcours de la première journée émaillé de points d’intérêts, qui vous conduit chez l’hôte dont le jardin vous sera ouvert pour la nuit. Le soir, nouveau courriel avec l’itinéraire du lendemain. Concrètement, il suffit de cliquer sur le lien « votre trip secret », et de remplir un court questionnaire. Combien serez-vous ? En couple, en famille ou entre amis ? Emmenez-vous de jeunes enfants ou bébés ? Quelle date de départ et pour combien de jours ? Vous précisez si vous préférez tout faire à vélo ou une partie en train, vous indiquez la gare la plus proche… puis vous rentrez dans le vif du sujet. 

Les thèmes qui vous intéressent le plus ? Pour notre part, nous avons coché 🌳 Nature 🚩 Endroits cachés 🌊 L’eau 🎨 Art & Culture 📸 Photographie 🍜 Manger & Boire 🌾 Bio & Produit localement. On peut bien sûr ajouter des détails en commentaire et même préciser par exemple la ou les régions qui ne nous intéressent pas, histoire de ne pas se retrouver là où on est déjà passé 10 fois. Le genre de trip que l’on veut faire ? « Un bon équilibre entre le vélo et les points d’intérêt ». Combien de km par jour ? « 40 ». Ce que nous recherchons ? « Visiter une des régions les moins touristiques possibles, découvrir des endroits inconnus, être sur cette petite route calme à la campagne pour déconnecter… » Et enfin, dans quel état mental veut-on rentrer à la maison ? Devinez…

Itinéraire GPS

Quelques jours avant le départ, vous recevez un mail contenant votre itinéraire surprise du premier jour, un roadbook, une liste de spots à visiter en cours de route selon vos envies… On s’attendait à la Wallonie, on se retrouve en Flandre ! Texto : « Vous allez rouler le long des canaux et rivières en profitant d’un passage dans la superbe ville de Malines. » Au menu, 40 km à parcourir entre la gare d’Eppegem, juste après Vilvorde sur la ligne Nivelles-Anvers qui passe par Waterloo pour nous prendre au passage et une multitude de points d’intérêt en chemin. Y compris les endroits pittoresques où s’arrêter pour boire une pintje ou grignoter des bitterballen. Et l’adresse d’un resto sympa pour dîner le soir près de chez nos hôtes d’une nuit, dont on découvre le nom et les coordonnées : Hendrick et Marie-Thérère, ambassadeurs Welcome to my Garden

Le message contient votre itinéraire détaillé au format GPX, qu’il suffit de transférer (mode d’emploi fourni pour les néophytes) sur un navigateur GPS. Slowby recommande OsmAnd, qui est open source et permet le téléchargement d’une carte de Belgique sur laquelle le parcours viendra se superposer pour une navigation fluide, point d’intérêts compris. Reste à prévoir le matériel – Slowby publie une checklist en ligne. Le plus important : deux vélos en ordre de marche, une tente et deux sacs de couchage. Nos hôtes offriront les sanitaires, les prises de courant… et l’apéro.

Au bout du compte, on aura roulé une petite centaine de kilomètres entre Vilvorde et Anvers, en longeant la Dyle, le canal de Willebroek et l’Escaut, rive gauche. Pour découvrir une nature enchanteresse et des chemins de traverse qu’on ne soupçonnait pas, à quelques coups de pédale de chez nous. Mais aussi des villages pittoresques, des villes hospitalières et des musées exceptionnels – de la caserne Dossin à Malines au FOMU anversois dédié à la photo. Tout cela en deux jours, ponctués par la traversée de l’Escaut en petit bateau jaune dans un sens, via le légendaire tunnel Sainte-Anne dans l’autre. À l’heure de prendre le train du retour à la mythique Centraal Station, nos vélos bien attachés, on n’avait qu’une envie : repartir le plus vite possible vers une nouvelle aventure-mystère au plat pays qui est si bien.

En pratique

Combien coûte un trip secret ? Pour 35 € par adulte et par jour (15 € par enfant de plus de 2 ans), on reçoit un itinéraire surprise au jour le jour agrémenté de points d’intérêts sélectionnés rien que pour nous, une nuitée confirmée dans le jardin d’un hôte expérimenté et le support de slow travellers confirmés. Le vélo, l’équipement, les billets de train et les entrées dans les musées ne sont pas inclus. www.slowby.travel

Comment loger léger ? Les campeurs le savent bien, la tente est le matériel le plus contraignant en bivouac et en expédition : elle est lourde et volumineuse. Convaincus que la tente idéale restait à inventer, des alpinistes français ont créé Samaya pour développer une gamme de produits sans compromis entre confort, légèreté, performance et encombrement. Montées en un clin d’œil, leurs tentes résistent à toutes les conditions météo, dans tous les environnements. La tester, c’est l’adopter. Check. www.samaya-equipment.com/fr/

Retrouve Kotplanet sur Instagram et TikTok !

Écrit par Studeo

Le magazine de l'étudiant

Qu'en as-tu pensé ?

Hoe vind je een vakantiejob ?

Salade de tomates à l'orientale