in ,

Un étudiant était censé boire « juste un verre », finit la soirée à Ibiza

Bon, c’est sûr, ça arrive de voir une soirée déraper et prendre des proportions pas vraiment anticipées, avec ce qui était sensé être un simple apéro entre amis finir en énorme cuite en boîte avec un pote qui finit étalé sur le trottoir, et un trajet du retour souvent exaspérant pour le malheureux taxi qui aura eu la malchance de ramasser votre groupe de poivrots.

Bref, assez parlé expériences professionnelles, revenons à notre sujet: dans la catégorie «soirées qui partent en c*uille», édition 2017, toutes catégories confondues, le grand vainqueur est… Gareth Kelly! Le britannique de 30 ans a en effet fait très, mais alors très très fort avec un voyage à Ibiza totalement spontané en plein milieu de sa soirée. Déjà que de se réveiller à 30 bornes de chez soi avec une gueule de bois à faire pleurer un bûcheron c’est pas très marrant, alors à l’autre bout de l’Europe… Le réveil à dû être spécial!

Retraçons donc le déroulement de la soirée de notre ami Gareth. Tout commence alors qu’il reçoit un coup de fil de sa sœur, lui demandant un petit coup de main pour déplacer quelques meubles. Une fois cette tâche accomplie, naturellement, ils sont passés boire un coup au bar, pour une «petite pinte, mais vite fait, hein!», histoire de se détendre un peu, rejoindre d’autres potes. Notre champion, Mr. Kelly, envoie donc un texto à sa copine, Ms. Hannah Williams lui signalant qu’il rentrerait bientôt. C’est seulement à 00:18 que la jeune femme reçoit le message suivant: «Hey bébé, je vais à l’aéroport de Cardiff, vacances improvisées mais t’inquiètes je rentre dans 3 jours».

Jusque là, tout est normal, bien entendu. Dans une interview, elle dira plus tard: «Je pensais sincèrement qu’il se foutait de ma gueule, qu’il faisait le con comme d’habitude. Normalement, il boit une ou deux pintes le week-end mais il part jamais à Ibiza.» Un coup de fil à son patron pour lui dire qu’il ne sera pas là pendant 2 ou 3 jours, et le voilà dans l’avion, parti pour une semaine de débauche sur la légendaire île de la fête.  Bon, après avoir raté le premier vol et traversé les ¾ du pays de galles pour choper un autre avion, bien sûr.

Sa copine Hannah déclarera également: «Il avait jamais pris un avion sur un coup de tête, mais c’est assez dans le style de trucs qu’il pourrait faire, c’est typique chez lui. Bon, il a essayé de me rendre jalouse avec des snaps de lui dans une piscine au soleil, mais je trouverais le moyen de me venger, même si il dit qu’il m’emmènera quelque part pour se faire pardonner. Je finirais bien par trouver un truc marrant!»

Alors forcément, la première chose qui vient à l’esprit sera «j’aimerais trop être à sa place». Être spontané comme ça, ça ne s’invente pas, et il faut dire que financièrement, ce genre de voyage, il faut les assumer derrière. Ajoutez à tout ça la peur de se faire dégager de son taf et/ou de se faire larguer, et il y aura de quoi décourager la plupart des gens censés, mais pas Gareth Kelly. Bon, apparemment il a les moyens, son boss est plutôt cool et sa meuf lui pardonne (plus ou moins) ses plans de taré, alors espérons qu’il aura plein d’autres occasions de délirer!

Écrit par Kotplanet

Qu'en as-tu pensé ?

Zes excuses om niet alle zomerfeestjes mee te pakken

Salade de tomates à l'orientale