Lou-Adriane Cassidy en concert à Bruxelles

22 ans bien remplis et son album C’est la fin du monde tous les jours tout juste dans les bacs, la jeune chanteuse canadienne Lou-Adriane Cassidy débarque en Belgique. Son aventure musicale la portera au Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre le vendredi 13 mars 2020 à 20h30

Retour sur le profil d’une artiste qui n’a de cesse de nous démontrer son talent. 

1/ Un talent qui fait partie de l’héritage familial 

On peut dire que la pomme n’est pas tombée très loin de l’arbre. En effet, Lou-Adriane a baigné dès sa naissance dans un univers musical. Univers qui lui a notamment été transmis par son père, professeur en histoire de la musique, et par sa mère Paule-Andrée Cassidy, chanteuse à renom au Canada. 

La musique a donc très vite chanté à l’oreille de la jolie choriste. 

Après de nombreuses expériences de scène, la jeune fille développe rapidement son propre style créatif. Elle oriente d’ailleurs son parcours scolaire vers les programmes arts-études et mélange rapidement les deux styles musicaux de ses parents : la pop et la chanson française

Mais c’est indéniablement son passage à La Voix IV qui achèvera d’initier sa carrière musicale. Grâce à la vitrine de l’émission, on entendra sa voix s’allonger sur celle de grands chanteurs tels que Hubert Lenoir ou Keith Kouna. 

2/ Une sensibilité à fleur de peau

Mais c’est désormais son matériel original que Lou-Adriane propose à travers C’est la fin du monde tous les jours. Fruit de plusieurs collaborations mais également de sa propre composition, cet album mélange avec une rare finesse la pop des seventies et la poésie des chansons françaises

Si il y a bien un maître mot de son album, c’est l’amour. Mais attention, loin de moi l’idée d’assimiler un amour utopiste à la jeune chanteuse. Non, ce que Lou-Adriane met en avant, c’est un amour torturé et d’une pureté qui en est presque tragique. Avec une orchestration sobre et un lyrisme classique, ses paroles singulières nous écorchent le coeur et font frissonner notre corps. 

Grâce à son timbre de voix envoûtant et langoureux, la canadienne nous entraîne dans un univers sombre que l’on suit presque malgré nous. Entre espoir et désespoir, joie et tristesse, C’est la fin du monde tous les jours tisse autour de nous un panel d’émotions qu’il est impossible de réprimer. 

Avec son album, Lou-Adriane nous fait la promesse de quelque-chose de pur, quelque-chose qui sonde le fond de nos ventres -et de nos coeurs- sans la moindre hésitation, et surtout sans la moindre douleur. 

3/ Son concert à Bruxelles

La jeune choriste nous invitera dans son monde le vendredi 13 mars 2020 à 20h30. C’est dans la salle Fabry, située au 93 de l’Avenue Charles Thielemans, que Lou-Adriane Cassidy débutera sa tournée en Belgique. 

Si tu es étudiant, tu pourras même profiter d’une réduction étudiante et assister au concert pour seulement 12€. 

Si tu es intéressé.e, tu peux aller acheter ton billet juste ici. Et si souhaites en découvrir plus sur son univers musical, on te propose d’écouter « La fin du monde à tous les jours« , extraite de son album ! 

Vous pourriez aussi aimer