Quel genre d’étudiant es-tu en travail de groupe ?

Tu as pu découvrir la joie des travaux de groupe mainte et mainte fois. Tu as pu t’énerver, tu as voulu laisser tomber mais finalement tes dossiers sont toujours rendus en temps et en heure. Et c’est là que, si tu te poses cinq minutes, tu t’interroges sur ta place au sein d’un groupe. Toi qui as toujours ton mot à dire sur l’un ou sur l’autre, c’est à ton tour de passer à la casserole. KotPlanet te fait découvrir les grands acteurs d’un travail de groupe. À chacun son rôle ? Quel sera le tien ?

Le leader

Tu as envie que ça marche, ton intention est bonne et tu motives le groupe pour que les tâches soient accomplies. Tu es généralement celui qui détend l’atmosphère quand les esprits s’échauffent. Jusque-là, tu es le camarade parfait mais attention à ne pas devenir le petit chef de service. Il est important de laisser la place à chacun et de permettre à tout le monde de s’exprimer. Un leader dictateur n’a pas sa place dans un groupe équilibré et productif.

Le donneur de leçon

Pour ce type de co-worker, on est sur tout à fait autre chose. Généralement critique, tu as ton mot à dire sur tout et rien n’est jamais assez bon. Le perfectionnisme a ses avantages mais tu as tendance à donner ton avis sur ce qui a déjà été fait plutôt que de produire du contenu. L’inspecteur des travaux finis peut en agacer plus d’un, sache-le ! Sois d’abord exigent avec toi-même et n’oublie pas de faire confiance à tes camarades.

Le glandeur

Tu es présent mais tu n’en touches pas une. Tu as très souvent un capital sympathie qui te permet de passer entre les mailles du filet. Avec ton sourire charmeur et ta voie mielleuse, tu sais comment amadouer les troupes. Mais prends garde, cela ne dure qu’un temps. Tes amis t’aiment mais perdront patience. Quelques-uns arrivent à la ligne d’arrivée sans encombre mais ils sont rares.

Le secrétaire

Tu écris tout, tout le temps. Tu as cette fâcheuse tendance à vouloir t’occuper de la mise en page de tous les travaux. Ton ordi détient des dizaines et des dizaines de brouillons qui n’ont comme différence qu’un changement de police dans la bibliographie. Tu es un cas plus complexe que les autres. Tu peux tout aussi bien t’investir à fond dans le projet mais ne plus dormir la nuit étant donné la mise en page que tu t’es imposé ou estimer que le contenu n’est pas ton affaire vu que tu t’occupes de la forme. Secrétaire ne veut pas dire que tu es exempté de propositions.

L’inconnu

Toi, tu aimes prendre des risques. À l’instar du « glandeur », tu ne te présentes même pas aux réunions. Ta technique ? Apparaître la veille de la remise de travail avec cette phrase mythique : « Je peux aider pour quelque chose les gars ? ». Ça passe ou ça casse. Généralement, tes collaborateurs ressentent une haine qui n’est pas assez forte pour que tu sois victime de poursuite mais gare au leader qui n’aura pas de scrupule à retirer ton nom de la version finale.

Après tout, il faut de tout pour faire un monde et courage pour tes prochains travaux !

Vous pourriez aussi aimer