in , , , ,

Interview Kot à projet à Namur : découvre le KAP Les Bras Droit !

On te propose aujourd’hui de découvrir un KAP namurois : Les Bras Droit ! Si tu as besoin d’aide dans un cadre juridique, c’est LE contact à avoir sur le campus. Sujet parfois difficile et intime, les bras droit sont là pour t’aider. Comme un pote à qui tu parles de tes soucis tu vois, c’est pas mal non ?

Explique ton projet le plus simplement possible mais avec une petite touche de fun

Qu’est-ce qu’apporte ton KAP à la vie étudiante ?

Comme nous l’avons dit dans la petite vidéo, notre kot à projet apporte un soutien juridique aux étudiants. Nous sommes des étudiants qui aidons d’autres étudiants. En général, ce n’est pas facile pour les jeunes de se confier quand ils sont face à un problème juridique, ils ne savent pas à qui en parler et se sentent facilement intimidés. Dans le KàP nous avons tous entre 19 ans et 23 ans, notre objectif et d’abord d’être le pote en droit vers qui les jeunes se tournent quand ils ont un souci et qu’ils n’osent pas en parler ou ne savent tout simplement pas vers qui se tourner. Ce qui m’a attiré dans ce projet c’est vraiment cet aspect d’aider les étudiants autour de moi qui se retrouvent du jour au lendemain à devoir faire face à des problèmes d’adultes sans aucun bagage.

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie étudiante depuis que tu es membre de ce KAP ?

Maintenant ce qui a changé dans ma vie étudiante depuis que je suis membre de ce KàP c’est mon planning ! Mes temps de midis se sont remplis du jour au lendemain. Adieu les bières au cercle en plein aprèm….Le point positif c’est que j’ai pu rencontrer plein d’étudiants, tout d’abord ceux de mon KàP qui est l’un des plus gros de l’UNamur avec 12 membres, mais aussi par ricochet les membres des autres kots-à-projets. Étant donné que ce projet n’existait pas avant cette année, j’ai pu apprendre à créer à partir de rien et c’était vraiment une belle expérience de voir ce projet naître. J’espère qu’il continuera de grandir d’années en années.

Raconte-nous une situation insolite dans laquelle tu t’es retrouvé depuis que tu es en KAP ?  

Comme nous sommes un projet sans kot, nous ne vivons malheureusement pas ensemble, ce qui ne nous empêche pas de nous voir très régulièrement ! Pour notre toute première rencontre en mai dernier, nous avions organisé un barbecue, mais ce jour-là il pleuvait des cordes. On était quand même hyper motivés et heureusement une membre était présente avec un parapluie. On a donc tenu le parapluie au-dessus du barbecue pendant toute la cuisson, tous serrés en dessous de ce petit objet alors qu’on ne se connaissait absolument pas. Depuis ce jour-là, son parapluie sent toujours le barbecue malgré ses tentatives (vaines) d’y remédier, et notre amitié s’est créée. Cet évènement reste donc un souvenir mémorable pour nous car malgré la pluie on avait vraiment bien rigolé pour notre toute première activité qui promettait une année géniale !

Qu’est ce qui va te manquer le plus quand tu ne seras plus étudiant (ou qui te manque déjà) ?

Ce qui me manquera le plus en tant qu’étudiant c’est tous les avantages du statut : les réductions, le sentiment de liberté dû au fait qu’on n’a pas toutes les responsabilités de la vie d’adulte, les projets trop cools qu’on a l’occasion de développer, l’ambiance universitaire (bien loin des séries américaines quand même) mais qui est vraiment génial à Namur, les rencontres et les gens qu’on croise tout au long de notre parcours, ces personnes qu’on oubliera jamais.

On dit souvent que les plus belles années sont les années d’études. La vie d’adulte peut faire peur mais marque un changement, qui a tellement de belles choses à nous offrir également.

Une petite demande à la communauté ?

Selon moi le message le plus important à faire passer à la communauté est de cesser de surhumaniser le droit et ses composantes. Je m’explique : beaucoup de personnes sont persuadées que le droit est quelque chose de complexe et qu’il faut des aptitudes intellectuelles spécifiques pour pouvoir le pratiquer. Il est bien entendu véridique que pour certaines situations il faut quelques connaissances que l’on acquiert aux études et que le commun des mortels ne connaît pas, mais lorsqu’il s’agit de situations du quotidien comme faire valoir nos droits civiques ou notre propriété par exemple, de telles études ne sont pas nécessaires. Vous l’avez compris notre objectif principal est la vulgarisation juridique afin que les personnes comme vous comprennent les enjeux juridiques dans des situations qui arrivent à tous. Vous transmettre que le droit, ce n’est pas juste quelque chose de barbant et difficile mais une matière intéressante et abordable !

Pour résumer, le droit est accessible à tous, la seule chose qui faut savoir faire c’est chercher ! Néanmoins il va de soi que si votre situation est assez complexe il est préférable de se retourner vers des associations ou des professionnels qui se feront un plaisir de vous aider, il ne faut pas hésiter à toquer à leur porte ! S’il vous plait, n’hésitez jamais à parler de votre problème, parlez-en avec un avocat ou une association vous n’en tirerez que du bénéfice !

Si vous souhaitez contacter ce KAP, retrouve toutes leurs informations dans notre bottin !

Cet interview d’un Kot à projet à Namur t’a plu ? Retrouve ici tous les KAP de Namur.

N’hésite pas à nous rejoindre sur nos réseaux Facebook et Instagram pour rester informé des prochaines interview !

Écrit par Kotplanet

Qu'en as-tu pensé ?

Hoe vind je een vakantiejob ?

Salade de tomates à l'orientale