in , ,

Le Processus de Bologne pour la Belgique

Le Processus de Bologne pour la Belgique (Fédération Wallonie-Bruxelles)

Décret définissant l’enseignement supérieur, favorisant son intégration à l’espace européen de l’enseignement supérieur et refinançant les universités

Le « Décret Bologne » en bref

Le 23 mars 2004, le Parlement de la Communauté française adoptait la dernière mouture du projet de Décret présenté par la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Madame Dupuis.

Ce décret (appelé familièrement « Décret Bologne ») a pour objet l’enseignement supérieur de plein exercice organisé ou subventionné par la Communauté française et vise à favoriser la mobilité des étudiants, enseignants et chercheurs.

– le même système s’appliquera à tout l’enseignement supérieur, universités, hautes écoles, écoles supérieures des arts et instituts supérieurs d’architecture ;

– Désormais on ne parlera plus que de master pour tous les 2e cycles, à l’université ou dans l’enseignement de type long ;

– le caractère exclusivement universitaire des académies est confirmé ;

– les modalités de partenariat entre les universités et les autres établissements sont désormais réglementées ;

– l’habilitation est donnée aux établissements de promotion sociale de délivrer des titres de l’enseignement supérieur ;

– le décret confirme aussi l’utilisation des ECTS. L’année d’étude reste la référence ; elle correspond à 60 crédits.

Concrètement en Belgique

Suite au Processus de Bologne, l’enseignement supérieur en Belgique se donne sous la forme de 3 cycles ayant pour objectif final la formation de cadres supérieurs et de chercheurs de haut niveau:

1er cycle : Bachelier: 3 ans (180 crédits) se donne en Haute école ou Ecole supérieure des Arts. Ce baccalauréat mène à l’exercice d’une profession. Il y aura toujours un système de passerelles permettant la poursuite d’autres études. On appelle aussi ce cycle, « cycle de transition »

2ème cycle : Master: 1 an (60 crédits) ou 2 ans (120 crédits) ainsi que le Master complémentaire (MC) : min 1 an (60 crédits). On appelle aussi ce cycle, « cycle professionnalisant ». Ce cycle correspond à un enseignement dit « spécialisé » au terme duquel il y a traditionnellement la présentation d’un mémoire de fin d’études. Les Universités peuvent organiser une ou plusieurs finalités spécialisées différentes.

Les deux premiers cycles correspondent aux études de base.

3ème cycle : Doctorat : min. 3 ans. Ce troisième cycle comprend une formation doctorale de 60 crédits et la préparation d’une thèse de doctorat qui correspond à minimum 180 crédits. Ce n’est qu’une fois la thèse soutenue que l’étudiant recevra le grade de docteur.

Écrit par Kotplanet

Qu'en as-tu pensé ?

Zes excuses om niet alle zomerfeestjes mee te pakken

Salade de tomates à l'orientale