in ,

J'adoreJ'adore

Étudiant entrepreneur belge : la start-up Easygn et son application pour apprendre la langue des signes

Tu as envie d’apprendre la langue des signes mais tu ne sais pas par où commencer ? On te présente aujourd’hui Easygn, une app qui va rendre ton apprentissage simple et surtout fun ! Découvre cette start-up grâce à notre interview.

Présente ton projet, ta startup  le plus simplement possible mais avec une petite touche de fun

En quoi ton projet/objet est utile pour les étudiants ?Et pourquoi devraient-ils l’utiliser ?

Quel étudiant n’a jamais voulu apprendre une langue plus facilement et rapidement ? Notre projet, Easygn, permet aux étudiants d’accéder à l’apprentissage de la langue des signes plus simplement, depuis leur smartphone. À travers un panel d’activités ludiques, ils seront capables d’apprendre le vocabulaire de la langue des signes francophone de Belgique (LSFB) et l’application les corrigera en temps réel s’ils font des erreurs. De plus, cet apprentissage leur permettra de créer des liens, d’échanger et de communiquer avec toute une série de personnes.

Raconte-nous une situation insolite dans laquelle tu t’es retrouvé dû à ton statut étudiant entrepreneur

Nous avons passé tout notre été dernier à filmer et découper des vidéos de volontaires qui signaient en LSFB. On a même conçu un logiciel pour nous aider à la découpe. Au total, plus de 30.000 vidéos ont été découpées manuellement. On passait nos journées (et nos nuits) dessus. Résultat ? Poubelle. Les vidéos n’ont pas été tournées avec le matériel adéquat (petit budget au commencement), par conséquent, elles manquaient de précision pour créer une technologie autour. Du coup, « back to the drawing board », avec du matériel adapté. Les aléas de l’entrepreneuriat !

Qu’est-ce qui va te manquer le plus quand tu ne seras plus étudiant (ou qui te manque déjà) ?

Ce qui va nous manquer le plus en tant qu’étudiant, c’est la vie en communauté et la diversité que l’on peut rencontrer au quotidien au sein du Campus. Louvain-La-Neuve c’est un vrai écosystème riche et varié dans lequel on peut rencontrer facilement des personnes de tout horizon. On y retrouve des cercles, dans lesquels les étudiants partagent des études communes ; des régionales qui mettent en avant le folklore des différentes régions de la Belgique ; et des Kaps dans lesquels les membres partagent une même passion. On a d’ailleurs rencontré le KapSignes lors de nos études, qui nous a grandement aidé dans le développement de notre projet.

Une petite demande à la communauté ?

Pour l’instant, à part vous demandez de nous suivre sur notre page Facebook (fraichement créée), nous n’avons pas de demande particulière. Néanmoins, on trouve ça chouette et important de vous transmettre quelques conseils sur la surdité :

  • La lecture labiale peut se pratiquer si on a une bouche dégagée, si l’on parle lentement et en face à face. Il est nécessaire d’articuler sans exagération, de ne pas crier, d’éviter de se mettre à contre-jour et surtout ne pas répéter 2 fois la même chose.
  • La langue des signes n’est pas universelle, c’est ce qui fait l’essence fondamentale de la culture sourde. Elle a son vocabulaire, son alphabet et sa grammaire.
  • Un dernier pour la route … On ne dit pas langage des signes, mais langue des signes. Ça a toute son importance !

Lien URL de ton site et de tes réseaux :

Facebook

LinkedIn

Lien du site internet

Retrouve d’autres interviews d’un étudiant entrepreneur belge !

N’hésite pas à nous rejoindre sur nos réseaux Facebook et Instagram pour rester informé des prochaines interview !

Écrit par Kotplanet

Qu'en as-tu pensé ?

Zes excuses om niet alle zomerfeestjes mee te pakken

Salade de tomates à l'orientale