in ,

Pourquoi je déteste le sport

@Pixabay - Sasin Tipchai

Un marathon… ? Yes je suis partante, mais… seulement s’il s’agit d’un marathon Netflix !  Bon ok, tu l’auras compris tout de suite, je n’aime pas le sport. Mais avant que les grands sportifs ne s’offusquent, j’ai de bonnes raisons de détester ça ! En voici mes principales :

Mais si tu as vraiment (mais vraiment) la flemme, nous avons une catégorie spéciale Séries et TV.

1/ Raison n°1 : la douleur

On connaît tous les bonnes vieilles courbatures du lendemain d’une séance de sport, qui te donnent l’impression d’avoir 75 ans dès que tu fais un mouvement… Je demande alors à tous les férus de sport : pourquoi se l’infliger volontairement ? À la place de souffrir en faisant du sport, voici d’autres petites choses alternatives qui font du bien : un bon bain, une part gâteau, une série Netflix, un examen réussi… la liste est longue ! 

2/ Raison n°2 : la thune

Avec un budget d’étudiant, il peut être difficile de trouver des plans qui ne créent pas d’énormes trous dans ton budget… pour que tu ne retrouves pas à devoir manger des pâtes tous les jours, juste pour pouvoir faire du sport (même si les pâtes, c’est la vie). 

En réalité, on connaît tous le pote (ou même toi) qui prend un abonnement à la salle, y va une fois puis n’y met plus jamais les pieds… mais la flemme de l’annuler ou oublie juste de le faire. Même l’abonnement de sport que te propose ton univ à un prix avantageux n’est pas si avantageux si tu n’y vas jamais… 

Tout ça sans compter l’équipement sportif, qui peut aussi très vite représenter un certain investissement. Imagine tous les abonnements Netflix et/ou litres de bière que tu aurais pu te payer avec cette thune !

3/ Raison n°3 : les fausses bonnes résolutions

« Allez, cette année je me remets au sport ! » On la connaît tous celle-là, et pourtant, tu connais quelqu’un qui a gardé cette résolution plus de 1 semaine, toi ? Ben non, (presque) personne ne la garde ! Alors, et si pour une fois on était réalistes et qu’on arrêtait de prendre cette même résolution chaque année, juste pour être déçus de nous-mêmes au bout du compte ? C’est un peu comme se promettre qu’on va enfin se mettre à bosser les cours avant le blocus… Hé non, ça ne marche jamais, on se retrouve toujours à réviser les synthèses grattées aux autres à la dernière minute… Prends plutôt une autre bonne résolution, du genre boire moins de bière… Bon ok non, c’est encore moins réaliste ça…

4/ Raison n°4 : le temps

Entre les cours, les soirées entre potes (pré-covid sniff) et le job étudiant, c’est pas toujours facile de trouver du temps pour faire du sport. En général, la préparation au sport prend presque plus de temps que l’activité sportive elle-même. Imagine, tu vas souvent aux activités sportives proposées par ton université… tu dois d’abord te préparer et t’habiller, ensuite sauter dans le bus et rester coincé.e dans le trafic pendant 45 min… et seulement là, commencer le sport proprement dit. Sur les quelques heures que tu auras consacré à ton sport, seulement 1 sera réellement dédiée à faire du sport. Ça pique un peu non ? 

C’est déjà parfois difficile de trouver du temps juste pour se poser, alors je vais pas en plus sacrifier ce temps précieux pour me faire souffrir volontairement, non merci ! 

5/ Raison n°5 : la flemme

Alors oui, je pourrais aller faire un jogging ou me muscler à la salle, mais je pourrais aussi très bien rester dans mon lit à binge watcher une série Netflix avec ma réserve de chocolat… Je sais pas pour toi, mais pour moi le choix est vite fait ! Donc si si, la flemme est une raison tout à fait valable de ne pas faire de sport, et ne laisse personne te dire le contraire !

Il y a des alternatives

En réalité, pas besoin de sortir de chez soi pour se muscler. Un bon gros fou rire entre potes, ça muscle aussi les abdos ! Alors quand le covid sera fini et qu’on pourra à nouveau se poser en soirée, et que tu seras mort de rire avec tes potes, tu pourras te dire que oui oui, tu es en train de te faire du muscle ! Easy, non ?

En plus, quand tu écris des pavés interminables à tes potes pour essayer de gratter des synthèses ou te plaindre de ton ex, ou encore à tes cokoteurs pour te plaindre de la vaisselle sale au kot, dis-toi que tu te muscles les pouces en tapotant frénétiquement sur ton écran. Mais si, ça compte… les pouces on en a tous besoin dans la vie, quand même ! Ton smartphone t’aide à te muscler… c’est beau la technologie, quand même !

En parlant de smartphone ? Chope le tiens et check notre Instagram

Qu'en as-tu pensé ?

-2 Points
Like Dislike

Écrit par Sophie Denamur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0
pexels-gustavo-fring-couple qui se dispute - signes que ton mec joue trop à la ps

Les signes que ton mec joue trop à la console

pexels-kampus-production-etudiants qui sourient et tiennent un hamburger - 5 adresses de Fast-food à Bruxelles à ne pas manquer

5 adresses de Fast-food à Bruxelles à ne pas manquer