En partenariat
FAMIWALOn discuteOn t'expliquePartenaireSociété

On t’explique : Comment fonctionnent les allocations familiales durant les études supérieures ?

Depuis que tu as atteint ta majorité et encore plus que tu as entamé tes études supérieures, tes parents essaient que tu t’investisses davantage dans tes démarches administratives ? Ils veulent notamment que tu aies ton attestation d’inscription le plus vite possible pour obtenir tes allocations familiales mais tu n’y comprends rien ? Ou bien, l’initiative vient simplement de toi et tu voudrais être mieux informé(e) ? Kotplanet et FAMIWAL t’expliquent comment fonctionnent ces allocations, pourquoi tu y as droit, les éventuels suppléments et vers qui te tourner.

Tu veux changer d’études mais tu as peur qu’il y ait un impact sur tes allocations familiales ? 

1/ Les allocations familiales, c’est quoi ? 

Pour commencer, il est important de comprendre d’où viennent les aides qui vous permettent, à toi et à tes parents, de subvenir à certains besoins liés à tes études. Une de ces aides concerne les allocations familiales. Figure-toi que ces dernières existent depuis plus de 100 ans. À l’époque, c’était une somme versée aux travailleurs ayant des enfants à l’initiative des patrons. Aujourd’hui, toute famille a le droit de choisir elle-même sa caisse d’allocations familiales. Ce n’est plus lié au boulot de tes parents. Les allocations familiales de base sont donc un montant qui t’est octroyé tous les mois (jusqu’à 193.33€). Des suppléments sont possibles en fonction de ta situation familiale. Bien que la règle soit assez claire, tu as peut-être entendu des « clichés » sur les allocations familiales. Eh bien, FAMIWAL te fait son top 5 des idées reçues tout en te donnant la vraie info !

 

 

2/ Pourquoi tu y as droit ? 

Jusqu’à 18 ans, tu ne dois rien faire, tes allocations familiales sont versées automatiquement. De 21 à 25 ans, il peut y avoir des conditions. À 25 ans, même si tu es encore aux études, les allocations familiales s’arrêtent.

De quelles conditions parle-t-on ?

  • être inscrit(e) à un nombre suffisant de crédits (27 crédits minimum)
  • ou être inscrit(e) comme demandeur(euse) d’emploi pour ton stage d’insertion professionnelle, si tu quittes l’école.

N’oublie pas non plus de faire attention si tu as un job étudiant. Pour y voir plus clair, voici 3 règles à respecter (pas toutes liées à tes allocations mais qui pourraient être très utiles).

  1. Il ne faut pas que tu prestes plus de 600 heures (de janvier à décembre) si tu veux garder ton statut d’étudiant. N’oublie pas que celui-ci te permet d’avoir accès à des prix préférentiels, à des offres mais aussi à ce que tu sois reconnu(e) comme étant un(e) citoyen(ne) se consacrant à ses études et pas à la recherche d’un emploi.
  2. (Et là, reste attentif(ve) parce que tes allocs entrent en jeu), si tu dépasses les 600h, veille en plus à ne pas dépasser 240 heures par trimestre au risque de devoir rembourser la totalité du montant par trimestre non respecté.
  3. Il ne faut pas que tu gagnes trop d’argent par an sinon tu deviendras imposable et donc plus à charge de tes parents.

Tout cela est très technique mais tu peux faire appel à FAMIWAL pour des informations précises.

Tu as pensé à tout lors de ta rentrée concernant tes allocations familiales ?

3/ Vers qui te tourner ? 

Depuis 5 ans, avec tes parents, vous avez le droit de choisir (et même de changer) votre caisse d’allocations familiales.

FAMIWAL est la seule caisse publique d’allocations familiales en Wallonie. Sa nature publique fait d’elle une caisse aux services des citoyen(ne)s. Ta famille pourra bénéficier d’un suivi personnalisé que ce soit par mail, par téléphone, dans 13 points de contact, ou via le portail digital. C’est aussi la seule caisse qui s’occupe d’identifier les enfants qui ne touchent pas encore d’allocations familiales afin que tout le monde puisse avoir accès à ce droit. Bien sûr, pour pouvoir rejoindre FAMIWAL (Familles Wallonnes), tu dois avant tout être domicilié(e) en Wallonie. Si tu décides de déménager en Flandre ou à Bruxelles et de t’y domicilier, FAMIWAL t’aide à te diriger vers le bon organisme de ta nouvelle région. Attention, si tu habites en Wallonie et que tu pars en kot à Bruxelles ou en Flandre, ton domicile reste en général chez tes parents et donc en Wallonie. Aucune démarche à faire donc pour tes allocations familiales. ☺

4/ Des suppléments en fonction de ta situation 

Chaque situation est inédite. Et on sait que, pour certain(e)s étudiant(e)s, le quotidien peut être plus compliqué. Sache qu’il existe des compléments adaptés à beaucoup de situations. Parmi ceux-ci, tu peux compter sur le “supplément social” qui vient s’ajouter aux allocations familiales de base pour les ménages ayant des revenus inférieurs à 31.814,37€ brut/an (enfants nés avant 2020) ou 51.340,00 € brut/an (enfants nés à partir de 2020).

Certain(e)s d’entre vous ont des parents divorcés et/ou font partie d’une famille nombreuse et/ou recomposée, il est donc important d’avoir des allocations familiales adaptées à chacune de ces situations.

Voici les principaux suppléments qui existent chez FAMIWAL :

Kotplanet espère que tu as pu y voir plus clair et que connaitre tes droits, leurs origines et toutes tes possibilités t’aideront durant tes années d’études. Si tu désires avoir de plus amples informations sur FAMIWAL et son service d’allocations familiales, tu peux les retrouver sur Facebook et Instagram mais aussi les contacter par téléphone (au 0800 13 008) ou via un formulaire de contact sur leur site web. Et n’hésite pas à discuter avec eux sur des événements tels que les salons SIEP ou certains festivals !

👉 Cet article a été rédigé par Kotplanet pour FAMIWAL.

La caisse publique wallonne d'allocations familiales.

What's your reaction?

Une petite notification ? OK Pas tout de suite