CampusCampus MonsNon classifié(e)

La sécurité étudiante à Mons

Dans cette série d’articles autour de la sécurité étudiante, on se penche sur 4 grandes villes étudiantes en Belgique : Louvain-la-Neuve, Mons, Bruxelles et Namur. Après plusieurs scandales liés au folklore étudiant, Kotplanet a décidé de se pencher sur la sécurité en soirée pour les étudiant•e•s : quelles sont les mesures prises, comment les étudiants se sentent-ils en soirée, y a-t-il encore des manquements, et quel est leur avis sur la question ? Alors pour y répondre, on a mené nos recherches, mais on a aussi posé des questions à des étudiants et des membres de cercles. Cette semaine, on part dans la cité du Doudou, à Mons !

Voici les services de soutien pour les étudiants de Mons

Un sentiment d’insécurité chez les filles

Ce qui ressort en premier de ces recherches, c’est un sentiment global d’insécurité chez les filles. Mais surtout, un sentiment en dehors des événements étudiants, dans les rues de Mons. “De manière générale, les plus gros sentiments d’insécurité, c’est pour rentrer de soirée, parfois même pour y aller”, explique Alice, membre du cercle Polytechnique de Mons. Face à cette insécurité, des étudiant•e•s ont mené une action symbolique à Mons. En novembre 2023, des étudiant•e•s de l’UMons ont dressé un mur, dans le tunnel reliant le centre-ville au campus du Champ de Mars. L’objectif : dénoncer l’insécurité de ce tunnel, dans lequel des personnes rodent pour agresser des étudiantes. 

Plus de sensibilisation, de formation et de sanction

“De mon vécu, les filles sont plus susceptibles de subir des comportements déplacés. Il y a encore une grosse évolution à faire là-dessus, notamment sur la sensibilisation, mais aussi sur les sanctions, car beaucoup de comportements restent impunis.”, affirme Alice. Son avis est rejoint par Joséphine, aussi membre du cercle polytechnique de Mons. “Il faut plus de sensibilisation sur les questions de consentement dans le monde étudiant.”. Mais toutes les deux affirment que les choses et les mentalités évoluent, au sein de leur cercle, mais aussi au sein du monde guindaille en général, que ce soit à Mons, ou dans les autres villes. 

Une insécurité dans certains événements 

Si les soirées en cercle sont synonymes de plaisir et de sécurité, les événements plus gros sont parfois signes d’insécurité. Certain•e•s étudiant•e•s expliquent cette insécurité par le nombre d’inconnus, souvent alcoolisés, au même endroit. Néanmoins, pour les soirées en cercle polytechnique, des “safe équipe” sont présentes, pour rendre la guindaille agréable. Ce sont des équipes d’étudiants qui ne boivent pas et qui sont à disposition en cas de problème durant les soirées. Mais aussi, lors de grands événements étudiants, les entrées sont contrôlées afin d’éviter l’intrusion de personnes extérieures au monde étudiant, mais aussi aux personnes malveillantes. 

Durant la bleusaille 

Pour mieux encadrer les bleusailles et les activités de baptêmes, l’UMons a mis en place une charte. Cette charte explique “ce qu’il faut faire et pas faire” pour les différents cercles. En plus de cette charte, l’UMons a mis en place Con’cer : l’organe de contrôle et de surveillance des activités de baptême organisées par les divers cercles. Il est le garant de chacun et de la charte durant les activités de baptêmes. Deux des membres des comités étudiants sont aussi obligés à suivre les formations de secourisme et de prévention des risques, organisés par l’UMons et ses partenaires. Le but de tout ce dispositif est d’offrir une bleusaille sûre et dans le respect pour les bleus. Des personnes référentes en cas de problèmes dans les cercles sont aussi à disposition des bleus pour discuter et recueillir leurs témoignages. Du côté du cercle Polytechnique, une police étudiante est mise en place. Elle est composée d’anciens baptisés pour apporter plus de sécurité pour les bleus : en les encadrant, leur apportant à boire, les raccompagnant après les activités de bleusailles, etc.

Une note de 7/10 

Pour Joséphine et Alice, la sécurité étudiante à Mons et dans leur cercle est de 7/10. Une note justifiée par les différents dispositifs mis en place, mais aussi par les améliorations futures qui doivent encore être mises en place, pour offrir à tous les étudiant•e•s des bleusailles plus safe. 

Retrouve Kotplanet et d’autres contenus sur Instagram et TikTok

Si tu veux en savoir plus sur la sécurité à :

What's your reaction?

Related Posts

Une petite notification ? OK Pas tout de suite